réunion
info locale

L'accident du Moufia est l'un des plus meurtriers survenus à La Réunion

faits divers
Accident de Sainte-Marie
©Réunion 1ère
Dans le décompte morbide des accidents de la route ayant provoqué le plus grand nombre de morts, la tragédie du Moufia est inclassable. Contrairement aux autres drames dans lesquels de nombreuses vies ont été emportées, les cinq morts n'avaient pas de liens direct avec le véhicule. 
Immédiatement, après l'annonce de l'accident dramatique du Moufia dans lequel 5 étudiants ont trouvé la mort, tout le monde sur l'île tente de savoir si une tragédie d'une telle ampleur a déjà eu lieu. Malheureusement la réponse est positive. Les plus anciens et les archives confirment que des drames dans lesquels plusieurs victimes sont à déplorer ont déjà eu lieu. Dans les années 60, un bus quitte la chaussée, alors qu'il descend les rampes de Plateau-Caillou en direction de Saint-Paul. Le bilan est effroyable, 27 morts...

Le taxi de Salazie

Plus près de nous, en 1993 un taxi de Salazie plonge dans le vide. La carcasse du véhicule break attéri 200 mètres plus bas dans le lit de la rivière du Mat. Le bilan est de 7 morts. Seul, un passager éjecté lors de la sortie de route est vivant. Il a été récupéré par les sapeurs-pompiers en bord de falaise sur un lit de vigne marronne. Deux ans plus tard, à Saint-Paul, un banal accident tourne au cauchemar. Le conducteur et les passagers des deux voitures sont prisonniers des voiture en feu. Les secours extraient des carcasses cinq corps carbonisés.    

Les ouvriers de Sainte-Marie 

Quatre ans plus tard, un médecin qui circule, en direction de Saint-Denis, sur la route du littoral avec sa femme et leurs deux enfants perd le contrôle de sa voiture. Il percute un gabion. Les quatre occupants sont tués sur le coup.

Enfin en 2012 comme au Moufia, les trois victimes n'ont pas de lien direct avec le véhicule accidenté. Ce funeste lundi 24 Septembre les trois ouvriers  font partis d'une équipe chargée d'entretenir les bas-côtés des quatre-voies de Sainte-Marie au niveau de La Mare. Ils sont fauchés alors qu'ils travaillent. Ils bn'ont pas vu arriver sur eux la voiture folle. Le conducteur n'avait pas bu, mais il était épileptique. 

Reportage Jean-Marc Colliene sur des images d'archives

 

Publicité