réunion
info locale

En 2015, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans tous les logements

société
détecteur de fumée
©D.R
Pas de panique, vous avez jusqu’au 8 Mars 2015 pour installer votre détecteur de fumée. Si vous êtes locataires, c’est à vous de l’installer mais au propriétaire de l’acheter. Si vous êtes propriétaires, la réponse coule de source... Un détecteur coûte de 5 à 70 Euros
La grande réforme de l’année 2015 est l’obligation de munir tous les logements de détecteurs de fumée. Ils doivent être sonores et, pour les personnes atteintes de troubles auditifs, lumineux. C’est au propriétaire du logement d’acheter le matériel, mais c’est au locataire de l’installer, sauf si :
  • Il loue un logement à caractère saisonnier
  • Un logement ou un studio dans un foyer
  • Dans une résidence hôtelière à vocation sociale
  • Un logement de fonction
  • Ou une location meublée
Dans ces cinq cas, l’installation et la vérification du bon fonctionnement du détecteur dépendent du propriétaire.
 
Les incendies mortels ont lieu la nuit
 
Le détecteur de fumée doit être installé de préférence dans le lieu desservant les chambres. Les incendies mortels ont lieu essentiellement la nuit ou au moment de la sieste. L’alarme très puissante doit permettre de réveiller une personne endormie pour éviter qu’elle décède par asphyxie dans son sommeil. Inutile de préciser, que cet appareillage doit être fixé de préférence en hauteur.
Ce simple outil de sécurité est insuffisant, dans certains immeubles, les propriétaires devront cloisonner le local à poubelles en installant des blocs-portes coupe-feu.
 
Bien choisir son détecteur
 
Le texte officiel, précise qu’il faut s’attacher à s’équiper de détecteurs aux normes CE. Une précision qui ne satisfait pas entièrement le magazine UFC Que Choisir : «  comme le prouve notre test le détecteur Lifebox Security n’est pas conforme à la norme européenne EN 14 604 ; il est incapable de détecter certains départs de feu à temps. UFC-Que Choisir demande le retrait du marquage CE sur cet appareil ».

Cependant, les auteurs de cette étude précise que la majorité des détecteurs testés sont efficaces. Aux clients d’analyser leurs besoins en fonction du logement. Pour les bailleurs sociaux, il existe des détecteurs interconnectables. Selon les modèles, la liaison se fait avec ou sans fil (Ndlr : Indispensable dans les grands immeubles).
 
Le locataire doit l’entretenir
 
L’association de consommateurs alerte les acheteurs sur la confusion possible entre les détecteurs de fumée, les détecteurs de monoxyde de carbone ou les détecteurs de chaleur. Ces appareils sont souvent commercialisés dans les mêmes rayons et se ressemblent énormément. Le détecteur de chaleur est inutile à partir du moment ou vous avez un détecteur de fumée, quand aux systèmes d’alerte au monoxyde (Ndlr : gaz potentiellement mortel pour l’homme), ils concernent les maisons dotées d’une chaudière, d’un poêle ou d’un chauffage d’appoint.
Une fois que logement sera doté d’un détecteur de fumée vous serez chargé de l’entretenir. Cet entretien se limite en général à un coup d’éponge et au remplacement des piles tous les ans ou tous les cinq ans en fonction du modèle.
Publicité