réunion
info locale

L’ONU le confirme : 2014 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée

météo
soleil
Bientôt de nouvelles vitres "intelligentes" pourraient contrôler le flux de lumière et de chaleur ©DR
Selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM) (une institution spécialisée des Nations unies), la température moyenne de l’air à la surface du globe en 2014 a dépassé de 0,57 degré la moyenne pour la période de 1961 à 1990.
"Nous tablons sur une poursuite du réchauffement mondial, car la croissance des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et l’augmentation de l’enthalpie des océans nous vouent à un avenir plus chaud", a indiqué son secrétaire général, Michel Jarraud. 

L’OMM a calculé qu’environ 93% de la chaleur piégée dans l’atmosphère par les gaz à effet de serre est stockée dans les océans. Ils jouent un rôle primordial en termes de régulation thermique du système climatique mondial. "La température moyenne à la surface des océans a atteint de nouveaux records en 2014", a prévenu l’OMM.
 
Selon M. Jarraud, les phénomènes de vagues de chaleur records associées à des pluies torrentielles et des inondations de grande ampleur dans certains pays tandis que d’autres ont souffert de la sécheresse s’inscrivent dans la logique d’un climat en évolution. 
 
L’OMM a publié son analyse des températures mondiales dans la perspective des négociations annuelles sur le changement climatique, qui ont aura lieu à Genève du 9 au 14 février.