publicité

Gare routière de Saint-Louis : trois agresseurs condamnés

Trois personnes ivres et violentes ont agressé des contrôleurs à la gare routière de Saint-Louis, le 6 Mars 2015. Interpellés, les fauteurs de troubles ont été jugés et condamnés mardi par le tribunal correctionnel de Saint-Pierre.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Les délinquants de Saint-Louis ne peuvent plus se servir de la gare routière comme théâtre d’improvisation de leur violence.
Tout au long de l’année 2014, les incidents ont succédés aux incivilités obligeant les agents à débrayer pour protester contre l’insécurité.
Cette crise a atteint son paroxysme quand trois agents de la voix publique de la ville ont été pris à parti par des jeunes désœuvrés voulant venir en aide à un agresseur passablement ivre.
 
Depuis, régulièrement des gendarmes mobiles patrouillent dans le secteur pour éviter que la gare redevienne un lieu de rassemblement des petits délinquants du secteur.
 
Le 6 Mars 2015, le passager d’un bus en provenance de Saint-Pierre, parle fort, s’affale sur ses voisins et explique à qui veut l’entendre qu’il a participé à un pique-nique très arrosé.
Un agent intervient et lui demande de se calmer. Cet échange déplait au fauteur de troubles qui sort son couteau et menace de « piquer » son interlocuteur.
Cette scène, effrayante, se déroule alors que le bus arrive en gare routière de Saint-Louis.
Deux gendarmes, alertés par des témoins, interpellent l’homme au couteau. Cette intervention des forces de l’ordre déplaît à deux jeunes hommes qui se mettent à insulter les militaires.
 
Le premier individu arrêté, les gardes mobiles remontent dans le car pour appréhender les deux autres passagers qui avaient également bu plus que de raison.
 
15 jours plus tard, les vapeurs d’alcool estompées, les trois prévenus comparaissaient, mardi, devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Tous ont tenté de convaincre les juges que leurs gestes n’étaient pas agressifs.
Tous ont été reconnus coupables et ont été condamnés. Le passager au couteau écope de 4 mois de prison ferme. Les deux jeunes hommes, poursuivis pour outrage et rébellion, sont repartis avec une peine de deux mois de prison avec sursis, un stage de citoyenneté pour l’un, un travail d’intérêt général pour le second et une amende de 500 Euros de dommage et intérêt à verser chacun.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play