publicité

Correctionnelle : incarcérés pour avoir agressé des retraités aux Camélias

Les trois dionysiens (deux hommes et une femme) âgés de 22 ans qui avaient agressé des « gramounes » aux Camélias le 12 Septembre 2015, condamnés à 15 et 9 mois de prison. Les juges ont été moins sévères avec la jeune mère de 3 enfants, inconnue de la justice.

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’attaque de personnes âgées revenant en bus d’une excursion à Cilaos avait défrayé la chronique judiciaire en Septembre 2015. Une agression, perpétrée par une bande de trois dionysiens âgés de 22 ans, dont une jeune femme.
Cette mère de trois enfants, âgés de 3, 4 et 5 ans, n’avait pas hésité à confier sa progéniture à une voisine pour aller en discothèque. Dans la nuit, les trois enfants avaient échappé à la vigilance de leur « gardienne » et avaient été retrouvés dans la rue au petit jour, le samedi 12 Septembre 2015.
Alertée par les forces de l’ordre, la prévenue s’était présentée en fin de journée au commissariat  de Saint-Denis dont elle était ressortie pour participer à l’agression du bus de retraités.
 
Les avocats obtiennent une réduction des peines
 
La fine équipe devait être jugée le lundi 14 Septembre 2015 dans le cadre des comparutions immédiates mais les trois prévenus avaient demandé un délai pour préparer leur défense.
Finalement, les protagonistes de cette lâche agression se sont retrouvés devant leurs juges, ce lundi 23 Novembre 2015.
Comme souvent, dans ce genre de dossier, les magistrats ont eu du mal à déterminer les rôles des uns et des autres. Les versions étant différentes, incohérentes ou fantaisistes : "J'ai ramassé la sacoche d'un passager dans la rue. Un inconnu m'a donné les tickets de restaurant. Le portable, je l'ai récupéré pour le rendre...". 
Finalement, le procureur de la République s’est appuyé sur les constations des policiers de Saint-Denis pour requérir 3 ans de prison ferme contre les deux jeunes hommes, au lourd passé judiciaire, et un an ferme à l’encontre de la mère de famille.
 
Les 3 avocats vont parvenir à convaincre le tribunal de réduire sensiblement le quantum des peines. Les jeunes hommes ont été condamnés à 15 mois ferme et la mère de famille à un an de prison dont 9 mois avec sursis.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play