A La Réunion, l'activité économique recule mais le pouvoir d'achat progresse, selon l'INSEE

emploi
coronavirus covid rue pietonne masque population
©RB / Imaz Press Réunion
En 2020, la crise du coronavirus a bouleversé l’économie réunionnaise. Le PIB baisse en volume de 4,2 %. Malgré ce contexte économique défavorable, le pouvoir d’achat des ménages progresse de 2,3 %. L'emploi salarié augmente aussi de 2%. Et les chiffres sont encourageants pour ce premier trimestre.

Le 10 juin dernier, l'INSEE précisait, après les propos imprécis du préfet Jacques Billant sur "une croissance de 2,23% à La Réunion", que l'emploi était certes en croissance, mais que les chiffres de la croissance du PIB n'étaient en revanche pas encore connus.

L'INSEE promettait d'en dire plus ce mercredi 7 juillet. Et c'est chose faite, avec la présentation du bilan économique de l’année écoulée à La Réunion. Une étude qui met en perspective les faits et chiffres marquants de la conjoncture régionale.

Et bien sûr, il ressort que l'année 2020 aura été marquée par cette crise sanitaire sans précédent. Le coronavirus et les mesures de restrictions prises par les autorités (confinement, motifs impérieux, etc.) ont évidemment bouleversé l'économie réunionnaise, confirme l'Institut national de la statistique et des études économiques.

Re(voir) les explications de Jean-Marc Collienne sur Réunion La 1ère :

L'économie réunionnaise en 2020 : plateau de Jean-Marc Collienne

Un PIB en net recul

Le recul de l’activité est net à La Réunion : le PIB baisse en volume de 4,2 % en 2020 après une croissance de 2,2 % en 2019. Cette chute est néanmoins deux fois moins forte qu’au niveau national (- 7,9 %).

À La Réunion, ce recul du PIB résulte de la conjugaison d’une nette baisse de la consommation des ménages et de celle des administrations publiques, d’un investissement en berne et d’une chute sans précédent des dépenses touristiques.

Un pouvoir d'achat qui progresse

Malgré ce contexte économique défavorable, le pouvoir d’achat des ménages progresse de 2,3 %. En 2020, l’emploi salarié augmente de 2 % : le secteur privé est le principal moteur de cette croissance avec 4 700 emplois créés (+ 2,6 %).

L’emploi salarié privé est préservé par les dispositifs d’activité partielle, limitant la perte de revenus des ménages. Si les salaires versés sur le territoire reculent de 1,2 % en 2020, cette baisse est en partie compensée par les indemnités de chômage partiel.

Ainsi, fortement mobilisées dans le cadre des mesures d’urgence économiques et sociales pendant la crise sanitaire, les prestations sociales sont très dynamiques et soutiennent le revenu des ménages.

Bilan économique de La Réunion en 2020
L'économie réunionnaise a sans surprise été profondément bouleversée par la crise sanitaire ©INSEE, juillet 2021

L'emploi salarié toujours en croissance

Pour ce 1er trimestre 2021, l’économie réunionnaise résiste aux nouvelles mesures de restriction sanitaires mises en place à partir de février. Ainsi, l’emploi salarié continue de croître (+ 1,0 % après + 1,3 % au trimestre précédent), soit une création nette de 2 600 emplois.

Le secteur privé porte l’essentiel de cette croissance (+ 1,4 %), en particulier dans les services auxménages et aux entreprises, la construction et l’industrie.

Emploi salarié au 1er trimestre 2021
©INSEE, juillet 2021

L'industrie hôtelière et la restauration fortement impactées

Cependant, certains secteurs souffrent des mesures de restriction, en premier lieu l’hébergement-restauration. En effet, la fréquentation touristique est de nouveau en berne à partir de février (motifs impérieux pour voyager) : -20% en février-mars par rapport à la même période en 2019.

Pour autant, dans l’hébergement-restauration commedans le commerce ou les transports, secteurs les plus exposés aux restrictions induites par la crise sanitaire, l’emploi résiste grâce au recours aux dispositifs d’activité partielle.

2 500 créations d'entreprises au 1er trimestre

En lien avec la bonne orientation de l’emploi salarié, le chômage se stabilise au 1er trimestre et concerne 18 % de la population active, soit une part moindre qu’avant la crise (-2 points par rapport à fin 2019).

Bien qu’un peu moins nombreuses que le trimestre précédent, les créations d’entreprises se maintiennent à un niveau très élevé : 2 500 sociétés ont été crées ce premier trimestre (-3% par rapport au 4ème trimestre 2020).

En un an, d’avril 2020 à mars 2021, 7 700 logements ont été autorisés à la construction à La Réunion, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période un an auparavant.