Affaire Richard : le conjoint présumé tortionnaire jugé devant la cour d'Assises

faits divers
La cour d'Assises, à Saint-Denis.
Les jurés ont suivi les réquisitions en condamnant Johan Maruejouls à 20 ans de prison, un verdict modéré qui convient aux deux partis. ©IMAZ PRESS

Il a fait vivre un enfer à sa victime, sa compagne. Grégory Richard âgé de 37 ans est jugé devant la Cour d'assises à partir d'aujourd'hui. Il doit répondre de torture et actes de barbarie sur conjoint. Des faits qui se sont déroulés en août 2018. Le procès doit durer deux jours. 

C'est un récidiviste qui sera dans le box des accusés aujourd'hui. Remis en liberté en 2016, deux ans après, Grégory Richard serait passé à nouveau à l'acte. L'homme connaît bien le monde carcéral pour y avoir séjourné cinq ans. En 2011, il est condamné par la cour d'Assises à dix ans de prison pour enlèvement, séquestration et viol.

Barbarie, viols et séquestration

En janvier 2018, il se met en couple avec sa future victime dans le quartier de Bellemène à Saint-Paul. Pendant sept mois, celle-ci vivra un véritable calvaire. La violence atteindra son paroxysme ce mois d'août. Il l'aurait violée à plusieurs reprises et séquestrée durant six jours au domicile familial. Six jours durant lesquels il l'aurait ligotée, frappée jusqu'à lui casser les dents et brûlée avec des cigarettes. 

Trente ans de réclusion criminelle

Grégory Richard reconnaît en partie les faits qui lui sont reprochés. Pendant 2 jours, il lui faudra expliquer devant les juges, les raisons de son geste.  Les expertises psychologique et psychiatrique sont très attendues pour comprendre la personnalité du mis en cause qui est en état de récidive légale. 

Dix ans après sa première condamnation, si les jurés le déclarent coupable, Grégory Richard reprendra le chemin de la prison pour la seconde fois. Il encourt jusqu'à trente ans de réclusion criminelle.