réunion
info locale

Bras de la Plaine : une piste inquiète les écologistes

écologie
Bras de la plaine : une piste remplace le lit de la rivière
©Pierre Comorassay
Depuis plus de deux semaines, une piste a vu le jour dans le lit du Bras de la Plaine, dans le sud de l'île. Ce tracé doit permettre l'accès au chantier de rénovation du barrage. Les écologistes estiment que d'autres solutions moins coûteuses et plus propres auraient pu être trouvées.
Ils étaient une vingtaine â s'être rendus sur place. Les membres d'Europe Ecologie Les Verts étaient mobilisés ce dimanche matin dans le lit du Bras des Plaines, contre une piste de 12 km, menant au chantier de rénovation du barrage qu'ils jugent scandaleuses. Pourquoi scandaleuse ? Car selon eux, cette piste vient perturber la faune environnante et surtout dénature le paysage de ce lieu prisé par les marcheur, les traileurs, et autres amoureux de la nature. Ils assurent que d'autres solutions auraient pu être envisagé par les élus du département, comme notamment la réparation du téléphérique.

Des matériaux et des engins doit être acheminés, c'est certains car des réparations doivent être effectuées sur ce barrage vieux de près de 60 ans. La structure est vulnérable, il faut intervenir avant que les faiblesses menace entièrement le barrage. En 2006, des travaux avaient bien débuté, balayés par la crue lors du cyclone Gamede. Il aura fallu attendre presque 15 ans pour qu'un nouveau chantier voit le jour. Celui-ci devrait durer 2 ans pour un coût de 15 millions d'euros.
 
Bras de la plaine : une piste inquiète les écologistes
©Pierre Comorassamy
 
Bras de la plaine : une piste inquiète les écologistes
©Pierre Comorassamy

La nécessité d'accéder au barrage est indéniable mais pour les écologistes, cette piste de 12 km est loin d'être la solution. Pour eux, la réparation du téléphérique de Pont d'Yves aurait été plus économique et surtout plus écologique. Les verts évoquent une certaine complaisance pour satisfaire le lobby des transporteurs.

De son côté, le département en tant que maître d'ouvrage, s'est engagé a remettre le site en état après la fin des travaux. Le commissaire enquêteur de l'Autorité environnementale a validé la faisabilité du projet mais avec une obligation : un suivi environnementale impeccable. La piste en question est qualifiée de provisoire.

Mais les riverains et les écologistes restent inquiets et promettent d'être vigilants au déroulement des travaux.

Jean Pierre Marchau, secrétaire régional de Europe Ecologie Les Verts, était sur place. Il s'est exprimé au micro de Pierre Comorassamy : 
 

Bras de la plaine : une piste inquiète les écologistes

Publicité