Budget 2021 de la Région : Didier Robert répond à l’opposition

politique
Didier Robert, président de la Région Réunion.
Didier Robert, président de la Région Réunion. ©Géraldine Blandin
Le président de Région réagit aux piques de l’opposition. Didier Robert défend le budget primitif de la collectivité qui sera soumis au vote, ce mercredi 16 décembre, en assemblée plénière.
La séance se tiendra par visio-conférence. Le budget primitif de la Région Réunion sera soumis au vote, ce mercredi 16 décembre, en assemblée plénière. Avant cela, Didier Robert a réagi aux critiques de l’opposition.

Le président de Région défend ce budget primitif de la collectivité, et fait le point sur "l'état des finances de la collectivité" et sur les investissements à venir. Pour 2021, la majorité régionale propose 888 millions d'euros de budget. 470 millions d'euros seront injectés dans le tissu économique en 2021, c'est 20 % de plus que l'an dernier. Cette fois encore, la part supportée par la Nouvelle Route du Littoral reste substantielle, elle absorbe un quart des investissements. Les 330 millions d’euros restant sont fléchés vers trois grands chantiers.
 

Les trois chantiers

Le premier est le maintien de la commande publique, en soutenant par exemple le TSCP de la ZAC beauséjour (49 millions euros). Le second chantier est celui du secteur culturel qui engrange douze millions d'euros supplémentaires. Enfin, la troisième priorité est  l'accompagnement des communes, via les plans de relances.

Concernant les accusations de l'opposition,  Didier Robert s'insurge et se défend d'être un mauvais gestionnaire. Il assure que la hausse présumée de la taxe carburant correspond à l'accroissement du parc automobile et donc du volume taxé.
 

"L’Etat des finances de la collectivité"

Le président de Région tient aussi à rassurer sur l'état des finances de la collectivité. "Oui, la dette a quadruplé en 10 ans, pour s'établir à 1milliard 300 millions d'euros, mais cette dette est saine", affirme Didier Robert qui n'a d'ailleurs pas manqué de dévoiler le dernier rapport de Fitch. Cette agence de notation a révisé la perspective de la Région de négative, à stable.

Didier Robert ajoute que "celui qui s'affole du montant de l'emprunt, n'a rien compris à la comptabilité publique".
 

La situation d’Air Austral

En revanche, l'agence de notation est moins optimiste sur la situation d'Air Austral, dont la région est actionnaire majoritaire. Les cent millions d'euros abondés par la collectivité pourraient ne pas suffire à redresser la barre. Le président de région n'exclut pas une nouvelle recapitalisation. Il pourrait aussi demander des aides de l'Etat.