Challenge connecté Odysséa : "Covid ou pas, nou lé là mèm"

sport
Il n'y aura pas de courses Odysséa en présentiel cette année à cause de la crise sanitaire.
Il n'y aura pas de courses Odysséa en présentiel cette année à cause de la crise sanitaire. ©Imaz Press
Faute de course à cause de la Covid, l’édition 2020 d’Odysséa prend la forme d’un challenge connecté du 31 octobre au 8 novembre. Les Réunionnais sont invités à s'inscrire à une course 100 % virtuelle pour se mobiliser contre le cancer du sein.
L’année dernière, la course Odysséa avait rassemblé pas moins de 20 000 personnes sur deux jours à L’Etang-Salé. Ce qui avait permis de récolter plus de 185 000 euros de dons en faveur de la lutte contre le cancer du sein, première cause de décès par cancer chez les femmes occidentales.

Cette année, en raison de la situation sanitaire, la course Odysséa 2020 ne prendra pas la forme d’une "vague rose" mais les organisateurs appellent néanmoins les Réunionnais à rester mobilisés en participant à une course 100 % virtuelle. Un challenge connecté qui s’étire du samedi 31 octobre au dimanche 8 novembre.

Ci-dessous l'interview de Nathalie Bourcier, la présidente de Run Odysséa sur Réunion La 1ère : 
 
Nathalier Bourcier, Présidente de l'association Odysséa
 

Le nombre de dépistages en baisse

"Les Réunionnaises et les Réunionnais pourront marcher ou courir, en famille ou entre amis, sur le lieu et la distance souhaités durant ces neuf jours de challenge", indique l’équipe organisatrice. Chaque inscription constituera un don reversé au profit des malades de La Réunion et des associations qui les soutiennent. "Covid ou pas, nou lé là mèm", lance encore les membres de Run Odysséa, soutenus cette année encore par le Conseil Régional.
 
Challenge connecté Odysséa 2020
"Malgré la configuration particulière de cette année, j'appelle à la solidarité et à la générosité des Réunionnais pour continuer à soutenir cette cause. Nous sommes tous concernés. Nous devons tous nous mobiliser", souligne Didier Robert, le président de la Région ©DR

La crise sanitaire n’a pas été sans conséquences par rapport aux dépistages. Les oncologues constatent au niveau national une baisse notable du nombre de femmes venant faire leur mammographie, "par peur de se rendre à l’hôpital ou pour laisser les hôpitaux libres pour recevoir les patients de la Covid", estime Nathalie Bourcier, présidente de Run Odysséa. Et un dépistage tardif est souvent synonyme d’un traitement plus lourd ou tout simplement moins efficace.
 

Près de 5 000 inscrits

L’annulation de la traditionnelle course à L’Etang Salé est aussi lourde de conséquences par rapport à la collecte de dons. "L’année dernière sur deux jours, on avait collecté 185 000 euros de dons. Ces dons on les a distribués cette année aux malades par différents biais et cette année, comme on n’aura pas ces 20 000 personnes, on n’aura pas ces 185 000 euros de dons", souligne Nathalie Bourcier.

"Aujourd’hui, on est à plus de 4 700 inscrits, soit 30 000 euros de dons. Ça veut dire qu’il va falloir continuer à s’inscrire et pourquoi pas arriver au moins à 10 000 inscrits en virtuel pour essayer d’augmenter le montant des dons", poursuit la présidente de Run Odysséa. Les organisateurs réfléchissent aussi à la mise en place d’autres actions pour la collecte des dons.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live