Coronavirus : 170 décès et 12 424 personnes guéries à Madagascar

coronavirus
Tableau covid 19 16 août 2020 Madagascar
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
La pandémie ralentit à Madagascar. Les autorités ont comptabilisé 22 décès la semaine dernière et 1 233 patients hospitalisés. Les services de santé notent également que 12 424 personnes sont officiellement guéries. Pour autant, la plus grande prudence est de mise. Un rebond est toujours possible.  
La covid-19 circule toujours sur Madagascar. Les chiffres quotidiens font apparaître un ralentissement de sa diffusion, mais la pandémie reste très présente. Le moindre relâchement dans les gestes préventifs peut relancer la diffusion du virus. La semaine dernière, écrit Madagascar-Tribune, le Centre national de lutte contre l'épidémie a enregistré 22 décès. On compte, désormais, 170 morts, 13 827 personnes touchées par le virus, mais également 12 424 personnes officiellement guéries. 1 233 patients sont toujours hospitalisés et 93 d'entre eux présentent des symptômes très graves de la maladie.
 

Le nombre de guérison explose


L'Express de Madagascar nous apprend que le nombre de guérison enregistré par les services sanitaires progresse de manière exponentielle ces derniers jours. Au début du mois d'août, les autorités ont expliqué que de nombreux patients ne souffraient plus du moindre symptôme au bout de dix jours. Cette information semble se confirmer. Les centres sanitaires sont de moins en moins fréquentés. 
Le phénomène est si important que : "Les laboratoires pharmaceutiques malgaches (celui construit par le gouvernement compris) s'interrogent sur la nécessité de chercher de nouveaux médicaments", explique un médecin au quotidien.
 

L'Union européenne offre des kits sanitaires


L'Union européenne vient d'offrir des kits sanitaires au ministre de la pêche et de l'agriculture de la Grande île. Ce lot symbolique se compose de 1 500 masques, 1 500 unités de gel hydroalcoolique, de 50 combinaisons de protection intégrale et 1 000 paires de gants en latex. Ce don est indépendant des actions du bureau européen en faveur des actions du développement durable et de l'appui à la coopération extérieure. 

Il a été longuement question de coopération pour améliorer la formation des jeunes dans l'agriculture et la pêche, deux domaines qui permettent d'améliorer la productivité, la rentabilité, mais également la durabilité des écosystèmes écrit Midi-Madagascar.