Coronavirus : 527 cas à Madagascar et la mort suspecte d'un médecin

océan indien
Le médecin a été retrouvé mort dans cet hôpital de Tamatave
C'est dans cet hôpital de Tamatave que le médecin-chef de 53 ans se serait donné la mort ©Madagascar-Tribune
La pandémie de Covid-19 s'étend à grande vitesse à Madagascar. La barre des 500 cas a été franchie, ce samedi 13 mai 2020. On compte désormais 527 cas confirmés dont 6 formes graves. Un médecin de Tamatave infecté par le coronavirus, aurait mis fin à ses jours, dimanche matin
Un médecin, chef de service de l'hôpital de Tamatave, a mis fin à ses jours dans la matinée de dimanche, selon la version officielle. Une version qui est contestée par la famille. Les proches de la victime ont expliqué que l'homme touché par la Covid-19 : "avait été admis à l’hôpital Manara-penitra à Morafeno depuis le samedi 23 mai 2020 dans l'après-midi". Difficile d'imaginer, dans ces conditions, qu'il puisse attenter à ses jours en échapant aux soignants, au milieu de la matinée.

"Le médecin est mort de cette pandémie. D’après la famille, il a contracté cette maladie auprès des malades qu’il recevait en sa qualité de médecin-chef. Cela veut dire que les conditions de travail dans cet hôpital sont précaires pour ne pas dire qu’elles présentent beaucoup de risques", poursuit Midi-Madgascar.
 

Un nouveau préfet arrive à Tamatave 


L'Express de Madagascar révèle qu'un nouveau préfet a été nommé pour la ville de Tamatave. Manifestement, la gestion du confinement par son prédécesseur a précipité la décision de l'exécutif. Andry Rajoelina, président de la République, avait souligné, lors de son passage dans la région, le 7 mai dernier : "Le non-respect des mesures sanitaires est en train de faire de Toamasina, l'épicentre de l'épidémie. Il avait également pointé du doigt le laxisme des responsables locaux."

L'urgence augmente chaque jour un peu plus sur la Grande île note Madagascar-Tribune. Il est encore trop tôt pour parler de stade 2 de l'épidémie. Le président est le seul décideur pour prendre cette décision, lourde de conséquence. Avec deux morts et 527 cas confirmés, pour 20 millions d'habitants, Madagascar est bien loin des pays les plus durement touchés par cette pandémie mondiale.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live