Coronavirus : une Réunionnaise, sourde, muette et enceinte bloquée à Maurice

coronavirus
Mimose et sa belle-fille réunionnais, Anne-Lise
©capture d'écran Defimedia
Une Réunionnaise, sourde et muette désespère de quitter Maurice. Enceinte de six mois, Anne-Lise pensait retrouver son île début juin. Elle devait s'envoler mardi dernier, mais il est question, désormais, du mois de juillet. Le temps passant et elle craint d'accoucher loin de La Réunion.
La situation serait déjà très inconfortable pour une femme enceinte valide, mais il est difficile d'imaginer la souffrance qu'endure Anne-Lise. La Réunionnaise enceinte de 6 mois, sourde et muette, est bloquée à l'île Maurice depuis des semaines, loin de chez elle et de son gynécologue. 
Son handicap complique sérieusement les consultations et le dialogue. 

Outre la relation de confiance qui lie un patient au praticien, il est impossible de ne pas prendre en compte les difficultés particulières que rencontre la future mère. Pour l'instant, elle est suivie via les réseaux sociaux, mais il est impossible d'envisager cette solution quand elle va s'approcher du terme de sa grossesse. 


Pourquoi l'avion qui vient chercher les Mauriciens à La Réunion ne la rapatrie pas ?


La belle-mère d'Anne-Lise a alerté la presse mauricienne sur la situation préoccupante de sa belle-fille. Elle aurait dû retrouver son île le 20 avril dernier, mais le "lock down" lui a interdit de s'envoler. Depuis, elle attend.
Les reports successifs de la levée du couvre-feu et la réouverture de l'aéroport de Plaisance sont autant de moments difficiles. 

Le soutien de ses beaux-parents, les consultations à distance ne suffisent plus à calmer son angoisse. 
Comme les Rodriguais bloqués à Maurice, la belle-mère, Mimose Duval s’interroge dans Defimedia : "Pourquoi l’avion qui part rapatrier des Mauriciens bloqués à La Réunion ne transporte-t-il pas ceux qui y veulent rentrer en même temps ?"
Les Outre-mer en continu
Accéder au live