Coronavirus : le seuil d’alerte bientôt atteint

coronavirus
Port du masque à l'extérieur à la réunion durant l'épidémie de coronavirus
(Photo d'illustration) ©Imaz Press
Notre île avait jusqu’à présent été épargnée par l’épidémie, mais ce n’est plus le cas désormais. Le nombre de cas se multiplie à l’approche de la rentrée scolaire. Le seuil d’alerte risque d’être atteint sous peu, s’inquiète le docteur Bernard-Alex Gaüzère.
Ce samedi, ce sont donc 40 nouveaux cas de Covid-19 qui ont été confirmés par l’Agence régionale de santé et la préfecture. Un chiffre record qui porte ainsi à 129 le nombre total de cas pour cette semaine.

"Cette recrudescence est inquiétante", confirme le docteur Bernard-Alex Gaüzère. "Quand on parle de 40 nouveaux cas aujourd’hui, il faut multiplier par cinq ou par dix personnes-contact autour, soit 300 à 400 personnes, qui sont susceptibles d’avoir eu le virus et de le diffuser".
 

Attention à la propagation dans le cercle familial


Cette semaine, ce sont trois clusters à Saint-Denis et deux autres à Saint-André qui ont été recensés. Le cas de ce couple de jeunes mariés qui a reçu tour à tour une centaine d’invités dans leur appartement de la rue Eudoxie-Nonge, le 29 juillet dernier, nous rappelle que les gestes barrières et le port du masque est nécessaire, y compris dans le cercle familial.

"Au-delà des restrictions dans les espaces publics, il ne faut pas oublier la sphère privée : réduire les réunions de famille au strict nécessaire, pas de pendaison de crémaillère, arrêter de s’embrasser ou de serrer la main", insiste encore le docteur Gaüzère.

Ci-dessous l'interview du docteur Bernard-Alex Gaüzère :
 
🔴 Ecoutez l'interview du Dr Bernard-Alex Gaüzère ⬇

 "On pense que le danger vient de l’extérieur et pas de la famille, or la famille ne protège pas, a-t-il encore souligné ce samedi soir sur le plateau de Réunion La 1ère. Il y a des retours de métropole en ce moment et il faut inciter les gens à aller de faire dépister au septième jour". Un appel à la prudence qui doit également être entendu par les travailleurs, rappelle encore le médecin.
 

Le seuil de vigilance déjà passé


Le docteur Gaüzère a confirmé que le seuil de vigilance –qui correspond à plus de 10 nouveaux cas par 100 000 habitants par semaine, soit dix nouveaux cas par jour- a déjà été passé depuis quelques jours.

Et il est fort probable, a-t-il également ajouté que le seuil d’alerte soit à son tour atteint. "Le seuil d’alerte, c’est 50 nouveaux cas par 100 000 habitants par semaine, soit 50 nouveaux cas par jour. Nous ne l’avons pas encore atteint mais si demain il y a 50 ou 60 cas, nous l’aurons atteint".

Ce ne sera pas sans conséquences pour la population. Le préfet disposerait alors de moyens supplémentaires pour mettre en vigueur des mesures encore plus restrictives, comme l’interdiction de rassemblement de plus de dix personnes ou encore le port du masque généralisé.

"Si l’on passe la barre des 50 cas, il y aura certainement une nouvelle chape d’interdits qui s’abattra sur l’île". Le docteur Gaüzère parle d’une situation critique à l’approche de la rentrée scolaire ce lundi. La liste des écoles où la rentrée est reportée pourrait encore s’allonger demain, avec le cas par exemple des enseignants rentrés dans le courant de cette semaine et qui seraient susceptibles d’être déclarés positifs au virus.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live