Covid-19 : cinq nouveaux décès en cinq jours

coronavirus
Unité COVID
©Alexandra Pech
Cinq nouveaux décès liés à la Covid-19 enregistrés ces cinq derniers jours... C’est presque le tiers des décès recensés depuis le début de la crise. Un bilan tragique qui reste néanmoins dans la moyenne. Ces victimes ont en commun d’être âgées et de souffrir d’autres pathologies.

Entre samedi dernier et ce mercredi 30 septembre, on compte 5 nouveaux décès liés à la Covid-19. C’est presque le tiers des décès recensés depuis le début de la crise. Un bilan tragique qui reste néanmoins dans la moyenne. Ces victimes ont en commun d’être âgées et de souffrir d’autres pathologies.

Les chiffres de la Covid-19 communiqués par la préfecture et l’Agence régionale de santé ce mercredi ont sans doute interpellé plus d’un Réunionnais. Car les autorités déplorent encore deux nouveaux décès liés au virus entre hier mardi et ce mercredi 30 septembre. Il s’agit de deux patients hospitalisés au CHU qui avaient plus de 65 ans.

Deux nouveaux décès qui s’ajoutent aux trois autres annoncés recensés entre le samedi 26 et le lundi 28 septembre. Là encore, les victimes sont des patients hospitalisés au CHU : un homme et deux femmes qui avaient plus de 75 ans.
 

Une maladie qui tue 4 à 5 personnes sur 1 000

Au cours de ces cinq derniers jours, ce sont donc cinq personnes atteintes de la Covid-19. Pour autant, ce chiffre est à relativiser, indique le docteur Bernard-Alex Gaüzere, professeur visiteur de médecine tropicale à l'Université de Bordeaux et ancien chef du service réanimation du CHU Nord.

Le Dr Gaüzere était l’invité de Christelle Floricourt au JT de 19 heures, ce mercredi. "C’est une maladie dont on sait qu’elle va tuer à peu près quatre à cinq personnes sur 1 000 personnes atteintes, donc nous sommes dans cette fourchette, ni plus ni moins", explique le spécialiste. Depuis l’apparition du premier cas le 11 mars 2020, on recense 3 993 cas dans l'île.

Et comme les autorités le martèlent depuis le début de la cette crise sanitaire, les personnes vulnérables et en particulier les personnes âgées figurent parmi les plus exposés à la maladie.
 

Des personnes âgées et en surpoids

Les chiffres locaux le vérifient, développe encore le docteur Gaüzere : "Quand on regarde un peu plus les décès, hors EVASAN, il y en a quinze : 2 personnes avaient moins de 65 ans, 13 avaient plus de 65 ans. L’âge moyen est de 71 ans. Et quand on regarde au-dessus de 65 ans : 4 personnes avaient de 65 à 70 ans, 4 personnes de 70 à 80 ans et cinq personnes avaient plus de 80 ans".

Autre facteur qui doit entrer en ligne de compte concernant la mortalité : les pathologies tierces. Les patients décédés souffraient pour deux tiers d’entre eux de surpoids. "Et le surpoids, c’est aussi le diabète et l’hypertension qui vont avec. Malheureusement, ça fait 15 décès de trop mais nous sommes dans la moyenne de cette maladie qui tue donc à peu près 0,3 à 0,5% des personnes qui sont atteintes", conclut-il.

La Réunion se trouve toujours en zone d'alerte à l’heure actuelle et les facteurs sont stables jusqu’à présent. "Ce qui pourrait faire bouger les lignes, c’est certainement le taux d’occupation des services de réanimation. Actuellement, nous avons 16 patients en réanimation. C’est à peu près moins de 20%, il ne faudrait pas que ça remonte au-delà de 30% comme c’est le cas en région parisienne, par exemple, qui risque de passer en zone écarlate".

Retrouvez l'intégralité de l'intervention du docteur Bernard-Alex Gaüzere sur Réunion La 1ère ci-dessous : 
 
111 nouveaux cas à La Réunion : le docteur Gaüzère fait le point
Les Outre-mer en continu
Accéder au live