Covid-19 : que faut-il attendre de la prise de parole du préfet de La Réunion ?

coronavirus
Jacques Billant, préfet de La Réunion.
"Au regard de la situation, je vais demander au gouvernement de me confier des pouvoirs accrus" a déclaré Jacques Billant en précisant qu'il envisage de "remettre en place le couvre-feu". ©Imaz Press

Ce mercredi 9 juin, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, va s’exprimer sur la situation sanitaire jugée stable, mais "fragile et contrastée". A quelles mesures faut-il s’attendre ?

Avec neuf décès et 1 160 nouveaux cas de covid-19, à La Réunion, du 29 mai au 4 juin, la situation sanitaire se stabilise. Selon la préfecture, elle est encore "fragile et contrastée". Jacques Billant, préfet de La Réunion, prendra la parole ce mercredi 9 juin, à 17h, lors d’une conférence de presse à suivre sur Réunion La 1ère télé, radio et internet.

Une situation encore fragile

Le taux d’incidence hebdomadaire est de 135,9/100 000, quasiment le même que la semaine passée. Le taux de positivité est en baisse à 4,4 % passant en-dessous du seuil de vigilance. Cette relative baisse des indicateurs "doit être considérée avec prudence", prévient la préfecture. Du côté de l’hôpital, 34 patients sont hospitalisés en réanimation, sur 117 lits disponibles.

Un assouplissement à venir ?

Dans ce contexte, quelles annonces pourraient faire le préfet de La Réunion ce mercredi 9 juin ? Cette date devait marquer la troisième étape du plan de désescalade des autorités. Mais il y a deux semaines, le préfet avait annoncé le report de cette troisième étape en raison de la dégradation de la situation sanitaire. Selon nos informations, Jacques Billant pourrait annoncer ce mercredi un nouveau calendrier pour notre île.

La troisième étape de son plan de désescalade impliquait le décalage du couvre-feu à 23h, la réouverture totale des bars et restaurants en intérieur, la réouverture des salles de sport et l’autorisation des rassemblements de 5 000 personnes.

Et les motifs impérieux ?

Au sujet des motifs impérieux pour les voyages, leur levée est effective depuis ce 9 juin pour les personnes totalement vaccinées. Pour les autres, il faudra justifier encore d’un motif impérieux.