Covid et élections : un protocole sanitaire se dessine

politique
élection législative partielle 2ème circonscription bureau n°1 Saint-Paul 200920
©Willy Fontaine

Les prochaines élections départementales et régionales auront lieu les 20 et 27 juin prochains. Cette semaine, les maires en sauront plus sur le protocole sanitaire qui sera mis en place pour la tenue du scrutin. Les personnels des bureaux de vote pourront se faire vacciner en priorité.

Le scrutin se rapproche alors que l'épidémie reste active en France, mais également dans l'île. Cette semaine, une circulaire sur la logistique et le nouveau protocole sanitaire sera envoyée à l’ensemble des maires.

Vaccination pour les personnels des bureaux

Le document préconise notamment de rendre prioritaire la vaccination pour les personnes chargées de la tenue des bureaux de vote. La vaccination reste une démarche volontaire mais la future circulaire a tout l’air d’une incitation... Car l’objectif reste bel et bien de vacciner le plus grand nombre de personnes contre le Covid19 !

Donc qu'il s’agisse du président du bureau de vote, des assesseurs, de la secrétaire ou encore des fonctionnaires communaux…. Tous seront donc prioritaires pour recevoir une injection, s’ils le souhaitent, avant le déroulement du double-scrutin.

Si vaccination il y a, les maires délivreront une attestation d’accès à la vaccination. Il pourront alors se faire vacciner en priorité lors de créneaux réservés dans les centres dédiés. Ces réservations ont d’ailleurs déjà commencé et s’étendront jusqu’au 5 juin afin de pouvoir administrer le vaccin avant le 1er tour, prévu le 20 juin.

Test négatif et autotest

Concernant le dépouillement en début de soirée, les scrutateurs seront là aussi désignés en priorité parmi des personnes vaccinées ou immunisées contre la maladie…. Ou elles devront présenter un test négatif de moins de 48 heures.

Autre solution envisagée par l’Etat : celle de distribuer des autotests à l’ensemble des communes pour les membres des bureaux de votes qui ne seront pas vaccinés le jour du scrutin. Ce sera sans doute la démarche la plus simple mais qui pourrait toutefois freiner encore quelques habitués de ces élections politiques…