publicité

Crise sociale: le préfet ne prolonge pas le couvre-feu, une douzaine de barrages recensés ce matin

9ème jour de mobilisation. Le nombre de barrage a baissé par rapport aux jours précédents. La nuit dernière a été relativement calme avec 4 interpellations. 

© Willy Fontaine Réunion la 1ère
© Willy Fontaine Réunion la 1ère
  • E.A
  • Publié le , mis à jour le
Le préfet a donc tranché. Après 5 nuit de couvre-feu et interdiction de circuler entre 21h et 6h, Amaury de Saint-Quentin a décidé de ne pas reconduire cette mesure dans 14 des 24 communes de l'île. Pour le représentant de l'Etat, "le déploiement de nouvelles forces de l’ordre, ont permis de
consolider un retour au calme progressif
". Les chiffres lui donnent pour l'instant raison. La nuit du samedi 24 au dimanche 25 novembre a été relativement calme. Pas de pillages et de gros incendie. Aucun fait majeur n’est à déplorer. Mais 4 personnes ont été interpellées, ce qui porte à 143 le nombre de personnes interpellées depuis le 17 novembre dernier, date du début du mouvement des Gilets Jaunes. 


Ruée sur les pompes


Sur le plan économique, une trentaine de stations-service de l'île ont été réapprovisionnées hier soir. Selon nos calculs, 1 million et demi de litre de carburants ont été livrés sous bonne escorte. Résultat: les 26 stations qui peuvent fournir du sans-plomb et du gasoil ont été prises d'assaut. 
© Jean-Paul Mélade Réunion la 1ère
© Jean-Paul Mélade Réunion la 1ère
Des files d'attente qui ne cessent de s'allonger comme ont pu le constater nos reporters: 
Attente devant les stations-service
 

Des Gilets Jaunes s'invitent au conseil municipal du Tampon


Les automobilistes qui voulaient faire le plein ont pu circuler normalement ce matin. Une douzaine de barrages ont été recensés par le CRGT, le centre réunionnais de gestion du trafic. Beaucoup moins de manifestants déployés sur les points de blocage. A Saint-André au rond-point de la Cocoteraie, l'ambiance était plutôt festive ce matin comme ont pu le constater nos reporters. 
© Willy Fontaine Réunion La 1ère
© Willy Fontaine Réunion La 1ère
Dans le sud, certains Gilets Jaunes sont allés assister au conseil municipal exceptionnel du Tampon. Le maire André Thien-Ah-Koon et ses conseillers municipaux leur ont fait des propositions sur le pouvoir d'achat. Mais avant leur mise en vigueur, il doit soumettre à la CASUD une baisse de l'abonnement mensuel des tickets de bus sur les communes de la communauté d'agglomération qui passerait de 20 à 15 euros. 
© Sophie Person Réunion la 1ère
© Sophie Person Réunion la 1ère
Voici quelques-unes des mesures que le maire du Tampon va soumettre à ses collègues de la CASUD:
© Sophie Person Réunion la 1ère
© Sophie Person Réunion la 1ère
A Saint-Denis, les bazardiers n'ont pas respecté l'interdiction municipale. Ils ont tenu leur traditionnel marché du dimanche au Chaudron. Le kilo de tomates se vendait à 2 euros. 
© Daniel Fontaine Réunion la 1ère
© Daniel Fontaine Réunion la 1ère
La plupart des producteurs péi présents au Chaudron souhaitaient écouler leur stock. Les 8 jours de blocage n'ont pas entamé leur légendaire bonne humeur.
© Daniel Fontaine réunion la 1ère
© Daniel Fontaine réunion la 1ère
Enfin, concernant les établissements scolaires, une reprise progressive des cours est envisagée par le rectorat. Le recteur a déja averti les chefs d'établissements. Premières réactions de la FSU et de la CFTC-Education: les 2 syndicat demandent au préfet de maintenir les écoles, collèges et lycées fermés tant que les barrages ne seront pas levés.








 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play