Dengue : 38 cas de dengue à La Réunion, un nombre en baisse

dengue
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue.
Les agents de la lutte anti-vectorielle luttent contre les moustiques et la circulation du virus de la dengue. ©Précilla Ethève
Du 4 au 17 octobre, 38 cas de dengue ont été confirmés, soit environ une vingtaine de cas hebdomadaire. Le nombre de cas poursuit donc sa baisse ces dernières semaines. Toutefois, la circulation du virus de la dengue reste importante en cette période, en comparaison avec l’année précédente.

Du 4 au 17 octobre, 38 cas de dengue ont été confirmés, soit environ une vingtaine de cas hebdomadaire. Le nombre de cas poursuit sa baisse ces dernières semaines. Toutefois, la circulation du virus de la dengue reste importante en cette période, en comparaison avec l’année précédente.

Treize communes sont concernées. L'activité aux urgences liée à la dengue se stabilise, tout comme le nombre de cas dans toutes les communes de l’île. Mais aucun regroupement de cas (foyer de dengue) n’a été identifié au cours de ces quinze derniers jours. Et c'est la commune de Saint-Pierre qui rapporte le plus de cas.

Les chiffres-clés de la dengue

Depuis le 1er Janvier 2021,

  • 29 724 cas confirmés (après consolidation des données)
  • 1 134 hospitalisations
  • 4 112 passages aux urgences
  • 20 décès directement liés à la dengue

Vigilance pour la Toussaint 

Avec l’arrivée de la saison des pluies, il est important de poursuivre les gestes de prévention. Et à l’occasion de la fête de la Toussaint, les Réunionnais sont appelés à rester vigilants dans les cimetières. Ce sont en effet des lieux propices au développement des moustiques : eau stagnante dans les vases et coupelles de pots de fleurs.

Il est ainsi demandé de remplacer l’eau des vases par du sable humide, qui devrait être mis à disposition dans certains cimetières, et de retirer les coupelles sous les fleurs en pot. Des recommandations qui, au passage, doivent également être appliquées au quotidien dans les cours et les jardins des particuliers.

Si des mesures adaptées de prévention, de surveillance et d’entretien ne sont pas mises en oeuvre, les cimetières risquent de devenir des lieux importants de prolifération de moustiques, préviennent les autorités sanitaires.

Les recommandations pour lutter contre la dengue

Les autorités sanitaires recommandent à la population de :

  • Se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivants l’apparition des symptômes pour protéger son entourage ;
  • Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement ; plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype.
  • Eliminer les gîtes larvaires (nids à moustiques) : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières…
  • Consulter un médecin en cas de symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, ... et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue.
  • Si vous êtes malade de la dengue : continuez à vous protéger contre les piqûres de moustiques et surveillez votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie. Et consultez votre médecin traitant ou un service d'urgence en cas de dégradation de votre état de santé.