Dengue : l’épidémie reste à un niveau modéré mais un décès à déplorer

dengue
Dengue Moustique
©Wikimedia
Du 15 au 28 novembre, 30 cas de dengue ont été confirmés sur neuf communes de l’île et un décès est à déplorer. Ces dernières semaines, la circulation du virus se poursuit à un faible niveau, avec une quinzaine de cas de dengue hebdomadaire.

L’épidémie de dengue se poursuit à un faible niveau à La Réunion estime la préfecture. Si du 15 au 28 novembre, seulement 30 cas de dengue ont été confirmés sur 9 communes, un décès est malheureusement à déplorer.

Ces dernières semaines, une quinzaine de cas hebdomadaires de dengue sont recensés. La préfecture indique dans un communiqué que "tous les Réunionnais ainsi que les acteurs de la lutte contre le virus doivent continuer à être vigilants" en "supprimant tous les gîtes larvaires, avec tout ce qui peut contenir de l’eau, autour des domiciles ou sur l’espace public, se protéger contre les moustiques vecteurs de la maladie" comme les répulsifs, les moustiquaires et les vêtements longs.

Situation de la dengue au 8 décembre 2021

Selon les données de Santé Publique France Réunion et de l’Agence Régionale de Santé, des cas de dengue ont été identifiés dans 9 communes. Il s’agit de Saint-Pierre, Saint-Denis, Le Port, Petite-Île, Saint-Paul, Saint-Louis, Sainte-Suzanne, Sainte-Rose et La Possession.

Un foyer de dengue a été identifié sur la commune de Saint-Pierre, dans le quartier de La Vallée.

Depuis le 1er janvier 2021, près de 29 800 cas ont été confirmés, avec 1 140 hospitalisations, 4 124 passages aux urgences et 21 décès directement liés à la dengue à déplorer.

Recommandations pour lutter contre la dengue

La plus grande vigilance est de rigueur. Pour lutter contre la dengue, les autorités recommandent de :

  • Se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivant l’apparition des symptômes pour protéger son entourage
  • Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement. Plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype.
  • Eliminer les gîtes larvaires, qui sont des nids à moustiques en vidant tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières
  • Consulter un médecin en cas de symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, articulaires, nausées, vomissements et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue.

Si vous êtes malade de la dengue, la préfecture rappelle qu'il faut continuer à "vous protéger contre les piqûres de moustiques et surveillez votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie" et vous invite à consulter votre médecin traitant ou un service d'urgence en cas de dégradation de votre état de santé.