publicité

Les syndicats de gardiens de la paix suspendent la grève des PV

Les syndicats de gardiens de la paix de la police Nationale suspendent la grève des contraventions. Ils notent le recul de l'administration sur les différents arrêtés qui devaient être appliqués. Une reprise du mouvement reste possible, si les revendications des syndicats n'étaient pas satisfaites.

© Francetv
© Francetv
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
À La Réunion, comme en métropole les syndicats des gardiens de la paix ont suspendu le mouvement de grève des contraventions. L'opération : "Zéro PV sur toute la France" était destinée à dénoncer l'arrêter portant sur l'organisation relative au temps de travail. Les syndicats soulignaient que cette réforme impacterait très gravement le temps de travail des fonctionnaires de police. De fait, les policiers perdaient le droit au relâchement pendant la "pause méridienne", au repos hebdomadaire lié au travail de nuit, le repos physiologique de 8 heures passe à 11 heures, mais celui-ci pourra être réduit sans préavis en fonction des besoins du service...

Le comité technique se réunit le 12 juin 2018

La liste des griefs, dressée par l'intersyndicale au niveau national, est importante et reste sous le coude des organisations syndicales. Cependant, elles apprécient le recul de l'administration, mais attendent le résultat des nouvelles négociations pour renoncer à cette action. La grève qui concerne toute la France devait être illimitée. Cette grève des PV, très populaire chez les usagers de la route pourrait être relancée après le 12 juin 2018, date à laquelle doit se tenir le comité technique. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play