publicité

La loi du plus fort.

  • Par Jean-Pascal Lauret
  • Publié le , mis à jour le
Dans les îles d’esclavage, une société différente a vu le jour. Sans mythes, sans vraies racines, elle est sans doute la plus postmoderne de toutes… Trois grands textes racontent cette évolution hors norme : Le Code noir qui règle la société plantationnaire ; Le Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire ; Traité du Tout-Monde d’Édouard Glissant, penseur de la créolité… Trois textes qui disent comment le statut de l’homme noir a évolué, cet homme d’Afrique que la loi du plus fort n’a jamais anéanti.

Réalisé par Xavier-Marie Bonnot

Intervenants :

Aimé Césaire : poète, homme politique martiniquais
Serge Letchimy : député et président du Conseil régional de Martinique
Jean-François Géraud : archéologue
Jean-François Niort : historien du droit
Frédéric Régent : historien – Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Raphaël Confiant : écrivain – Martinique
Prosper Ève : historien – Université de La Réunion
Roger Toumson : poète et enseignant – Université Antilles et Guyane
André Lucrèce : écrivain-sociologue
Jean-Claude William : professeur en sciences politiques
Doris Garraway : historienne – Northwestern University Chicago
Laurent Valère : artiste créateur du mémorial Cap 110
Jacky Dahomay : philosophe
Alexandre Alaric : philosophe
Pierre Aliker : homme politique, ami d’Aimé Césaire
Victor Tisserand : proche d’Aimé Césaire
Victor Permal : artiste, président du Cercle Frantz Fanon

Le CODE NOIR sur le site de l'Assemblée nationale


publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play