publicité

" La jeunesse réunionnaise en péril ? "

Cette émission  était consacrée aux difficultés rencontrées par les jeunes à La Réunion. Le titre « la jeunesse réunionnaise en péril ? ».

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Merci pour votre participation en direct. Elle progresse à chaque émission et de nombreux posts ou statuts (1028) nous sont parvenus.

Vous pouvez les retrouver notamment sur twitter avec #esrun ou en regardant l'émission sur ce site pour voir ceux qui ont été diffusés

Bien avant le direct du mercredi 27 février les commentaires ont afflué.

D’abord des commentaires de ceux qui doutent de l’efficacité d’une telle émission : David nous dit que ce n’est pas après un débat d’une heure que les gens vont trouver du boulot. 
Mais le malaise existe t’il ?
Les jeunes ne sont pas en péril poursuit Chantal Run ou plutôt s’ils le sont c’est à cause des adultes… et aussi des politiques
Sylvia Lepinay voit l’origine du malaise dans la  faiblesse du système scolaire inadapté, et aussi du côté de notre société. « Entre matérialisme exacerbé et culte de l’apparence tout est fait pour distraire le jeune », pour le faire rêver, « alors que ce qui est réel c’est bien la dureté de la vie ».
Rosine Troseli propose une solution : « que les parents donnent le gout des études aux enfants » « que les parents se lèvent le matin pour préparer un petit déjeuner aux enfants » On n’étudie pas quand on a le ventre vide.
Morgan Chenais a fait un rêve : « celui d’un grand centre dans les hauts de chaque commune de l’île, un site agricole » pour apprendre à travailler la terre et produire local.
 
Apprendre, se former mais pour quel travail ?
 
Ericka Bareigts, député, a interpellé le ministre des Droits des femmes en visite à La Réunion  en lui disant « j’agirai pour que les emplois qui se créent ici reviennent en priorité à ceux qui vivent ici ».
Mais y a-t-il du travail pour tout le monde ?
Marie Lebon écrit « vouloir travailler dans son quartier c’est un peu juste … il faudrait que certains aillent voir ailleurs. »
A ce propos le témoignage de Catherine Gaby Médor est édifiant. Elle écrit « je suis famille d’accueil pour la mobilité  (cnam) depuis 2 ans en métropole, aucune personne n’est venue »
La mobilité serait-elle en panne ?
Pour conclure, ce message de Edwige Cédric « té arrête fait honte demoun les gars … i casse i brule pou réclame de la précarité (contrats aidés) … l’idée que cette jeunesse réclame de la précarité me fait honte et je pense ne pas être la seule ».

 
La prochaine "Edition Spéciale" sera diffusée en direct le 27 mars à 20h
Les internautes pourront participer à l'émission

sur facebook sur la présentation de l'émission
sur twitter en précisant #esrun

Edition Spéciale sera diffusée en direct mercredi 27 mars à 20H

  •  
animé par
Participez à l'émission Édition Spéciale :

Vous pouvez participer à l'émission en direct en posant vos questions via Twitter #esrun ou via la page Facebook de Réunion 1ère

publicité
vos programmes tv
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play