Epidémie de dengue : un nombre de cas qui reste faible à La Réunion

dengue
DENGUE
©Préfecture de la Réunion
Du 1er au 14 novembre, 22 cas de dengue ont été confirmés à La Réunion. Ces dernières semaines, le nombre de cas est resté bas, aux alentours d’une dizaine de cas hebdomadaire. Neuf communes restent concernées.

L'épidémie de dengue circule à présent faiblement à La Réunion. Du 1er au 14 novembre, seulement 22 cas de dengue ont été confirmés. Ces dernières semaines, le nombre de cas est resté bas, aux alentours d’une dizaine de cas hebdomadaire.

La préfecture indique que "les actions de lutte anti-vectorielle menées par les équipes de l’ARS, associées aux conditions météorologiques moins favorables au développement des moustiques, ont permis de réduire fortement la transmission du virus".

La crainte d'une reprise avec l'été

Neuf communes sont concernées par l'épidémie : le virus circule principalement à Saint-Pierre et à Saint-Denis, mais des des cas isolés ont également été identifiés à Saint-Paul, Saint-Louis, Entre Deux, Le Tampon, La Possession, Petite Ile et Salazie. Aucun regroupement de cas (foyer de dengue) n’a cependant été identifié sur la période.

Malgré ces chiffres finalement rassurants, les autorités sanitaires deroutent néanmoins une reprise épidémique avec l’arrivée de l’été. Dans ce contexte, les Réunionnais sont appelés à rester prudents en se protégeant contre la dengue et les moustiques vecteurs de la maladie (répulsifs, vêtements longs, moustiquaires…) et en supprimant tous les gîtes larvaires (tout ce qui peut contenir de l’eau) autour de leur domicile.

Les chiffres de la dengue depuis le 1er janvier

  • 29 781 cas confirmés (après consolidation des données)
  • 1 140 hospitalisations
  • 4 133 passages aux urgences
  • 20 décès directement liés à la dengue

Les recommandations pour lutter contre la dengue

  • Se protéger contre les piqûres de moustiques, y compris durant les 7 jours suivants l’apparition des symptômes pour protéger son entourage ;
  • Continuer à se protéger, même si on a déjà été malade de la dengue antérieurement ; plusieurs sérotypes de la dengue peuvent circuler et une infection par un sérotype ne protège pas de l’atteinte par un autre sérotype.
  • Eliminer les gîtes larvaires (nids à moustiques) : vider tout ce qui peut contenir de l’eau tout autour de son domicile, vérifier les gouttières…
  • Consulter un médecin en cas de symptômes : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires/articulaires, nausées, vomissements, ... et réaliser le prélèvement en laboratoire d’analyse médicale prescrit par votre médecin pour confirmation du diagnostic de la dengue.
  • Si vous êtes malade de la dengue : continuez à vous protéger contre les piqûres de moustiques et surveillez votre état de santé, surtout entre le 4ème et le 8ème jour de la maladie, et consultez votre médecin traitant ou un service d'urgence en cas de dégradation de votre état de santé.