Grand Raid J-9 : Sissi Cussot sur la Diagonale des Fous, une sérieuse concurrente

trail
Sissi Cussot Grand Raid
Sissi Cussot participe pour la première fois au Grand Raid ©Outremer La 1ère
Plus que neuf jours avant le départ du Grand Raid. Mais qui sont les favoris de cette édition 2021 ? Gros plan ce mardi 12 octobre sur la traileuse sarthoise Sissi Cussot qui s’est installée il y a quelques mois à La Réunion en préparation de cette Diagonale des Fous. Sa première participation...

Sissi Cussot s’apprête à affronter l’un des plus importants défis de sa carrière en participant pour la première fois au Grand Raid, à La Réunion. A bientôt 40 ans, la traileuse sarthoise est définitivement prête à se lancer dans cette course qu’elle sait "exigeante".

C’est justement ce qu’elle recherche. "On est tous pareil, on aime bien se confronter à la difficulté. On aime le dépassement et aller chercher ses limites", lâche celle qui a décidé de poser ses valises, il y a quelques mois, à La Réunion, pour se préparer dans les meilleures conditions à cette Diagonale des Fous.

Regardez le reportage de La 1ère :

Grand Raid J-9 : Sissi Cussot sur la Diagonale des Fous, une sérieuse concurrente ©Réunion La 1ère

Compétitrice et passionnée

Une décision prise à la suite d’un certain nombre de changements dans sa vie personnelle. La sportive poursuit parallèlement sa carrière -en télétravail maintenant depuis La Réunion- au sein du service marketing d’une société spécialisée dans la vente de matériels de running et de trail sur internet.

Sissi Cussot le reconnait bien volontiers : il faut "être un peu fou" pour se lancer sur ce parcours long de 170 kilomètres. La compétitrice est consciente des difficultés de la course, des risques de chute, avec des dénivelés importants, aux contraintes climatiques, avec une météo particulièrement capricieuse. "Il y a une part d’inconnu qui me fait peur mais c’est aussi ce qui fait que j’ai envie d’y aller".

Blessée lors de sa préparation en Corse

Un challenge pour lequel elle s’est préparée spécifiquement. "J’ai la chance d’être sur place, à La Réunion. J’ai pu aller reconnaître quelques portions du parcours. J’ai eu la chance aussi d’aller en Corse, un terrain très technique et exigeant". La Corse où la traileuse s’est malheureusement blessée à la main gauche à la suite d’une mauvaise chute.

"C’est sûr qu’avec une fracture du métacarpien, j’arrive avec un petit handicap", souffle Sissi Cussot en espérant que la fracture sera consolidée d’ici là. "Je verrai bien au départ. Mais c’est sûr que ce n’est pas l’idéal sur une course comme le Grand Raid où tu utilises beaucoup tes mains".

Une arrivée en moins de 35 heures ?

Celle qui a terminé à la 16ème place en féminine lors de l’édition 2019 de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, entend faire un bon chrono pour sa première participation à la Diagonale des Fous. Même si son premier objectif, c’est avant tout de terminer la course.

"C’est compliqué de faire des pronostics en ultra-trail, mais si je fais le parcours en 35 heures, ça sera bien", conclut-elle. Rendez-vous sur la ligne de départ le 21 octobre prochain, à Saint-Pierre.

Les yeux de nos consultants

Durant ce Grand Raid 2021, Réunion La 1ère va lancer une WebTV disponible sur notre site internet, du jeudi 21 octobre à 19h, au vendredi 22 octobre à 20h. Nos consultants sur la WebTV nous donnent d'ores et déjà leurs regards sur les coureurs.

L’œil d’Amyas :
"Sylvaine Cussot est arrivée à La Réunion en début d'année pour préparer spécifiquement le Grand Raid. Elle est connue en métropole et à déjà quelques belles places à son palmarès : plusieurs victoires sur l'éco trail de Paris 80km, 4eme du l'ultra trail du Mont Fuji, 4eme de la Sainté Lyon, et d'autres nombreux top 10 sur des courses internationales".

"Elle a traversé La Réunion en long, en large, et en travers. Elle connaît le parcours maintenant et toutes ses spécificités. Elle devrait être une sérieuse concurrente pour un Top 5 étant donné la course très ouverte que l'on devrait avoir chez les femmes".