Grand Raid : l’organisation se prononcera début septembre sur l’édition 2020

trail
Grand Raid 2018 : les Fous sont lachés
Les fous prêts à être lachés ©Ronan Lechat
Le Grand Raid 2020 aura-t-il lieu ? Alors que l’épidémie de coronavirus s’accélère à La Réunion, l’organisation annonce qu’elle se prononcera début septembre sur la tenue de l’événement.
Alors que nombreux raideurs ne savent plus s’ils doivent continuer à s’entraîner pour l’édition 2020, l’organisation du Grand Raid s’exprime, ce vendredi 28 août, via sa page Facebook.

Elle demande aux coureurs de "patienter encore une dizaine de jours avant que l'organisation ne se positionne sur les modalités de l'édition 2020", écrit-elle. L’épidémie de coronavirus s’accélère dans l’île ces dernières semaines. Le monde du sport est à l’arrêt et les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits dans plusieurs lieux extérieurs. Comment imaginer dans ces conditions la tenue de cet évènement sportif ?

L’organisation du Grand Raid explique recevoir de "nombreux mails à propos du Grand Raid 2020, lesquels sont révélateurs de vos inquiétudes quant à savoir si celui-ci se déroulera ou pas".
  

Des pourparlers avec le préfet

L’organisation de la course explique être en "pourparlers" avec le préfet de La Réunion pour "déterminer les mesures utiles à adopter pour résister au COVID 19 et faire en sorte qu'il n'empêche pas, autant que faire se peut les compétiteurs de s'exprimer pleinement durant la course".
 

Les villes de Saint-Denis et Saint-Pierre

Robert Chicaud, président de l’Association Grand Raid, a aussi eu des discussions avec la maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, et le maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine.

Les deux villes accueillent le départ et l’arrivée de la course. Dans le contexte sanitaire actuel de circulation active du virus, ces deux temps forts du Grand Raid qui rassemblent en temps normal des milliers de personnes, s’annoncent difficiles à maîtriser pour les mairies.

L’organisation du Grand Raid devrait donc éclaircir sa position dans les jours qui viennent. "En l'état il ne servirait à rien que nous formulions des hypothèses alors que vous attendez des certitudes", conclut le communiqué.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live