Incendie : et si La Réunion partageait un Dash 8 avec les îles de l’Océan Indien ?

incendies
Dash 8
Un bombardier Dash 8 en démonstration à Marignane. ©CITIZENSIDE.COM
Cet incontrôlable incendie au Grand-Brûlé à Sainte-Rose soulève une nouvelle fois cette question : et si La Réunion possédait un Dash 8, avion bombardier d’eau ? Une réflexion serait actuellement menée avec les Seychelles. Explications.
Le sous-préfet de Saint-Pierre est catégorique : l’intervention du Dash 8 n’est pas nécessaire. Pourtant, sur le front des flammes, les pompiers n’étaient pas contre l’arrivée d’un avion bombardier d’eau ces derniers jours.
 

Une future coopération ?

Depuis une semaine, ils luttent sans relâche contre les flammes de ce terrible incendie qui a ravagé près de 2 500 hectares de végétation au pied du volcan. Tous regrettent l'absence du Dash 8 qui est censé être positionné dans l’île durant la saison des feux de forêts de début octobre à mi-décembre.

Et si cela pouvait changer ? Selon les soldats du feu, l’acquisition d’un Dash 8 pour la zone Océan Indien serait en réflexion. Une future coopération pourrait notamment concerner La Réunion et les Seychelles, deux îles inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les explications de Patrick Smith et Willy Fontaine :
©reunion
 

Un Dash 8 partagé

"Il y a des réflexions qui sont menées par nous et d’autres administrations sur la faisabilité d’un moyen aérien qui pourrait être partagé entre différentes collectivités et qui servirait à faire du largage en eau et du transport de personnels, voir de fret, pour les îles de l’océan indien, assure le lieutenant colonel Henri-Claude Pothin. Ce projet est à l’étude et on a bon espoir de le concrétiser".
 

Déplacement aux Seychelles

Dans les semaines qui viennent un responsable du SDIS, Service Départemental d’Incendie et de Secours de La Réunion doit d’ailleurs se rendre aux Seychelles pour évoquer ce projet. Il sera notamment question de mutualisation de moyens de défense.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live