L’élection d’André Thien Ah Koon à la tête de la CASUD confirmée par le tribunal administratif

politique
André Thien Ah Koon
©Imaz Press Réunion
En juillet dernier, l’élection d’André Thien Ah Koon à la présidence de la CASUD avait fait l’objet d’un recours formé par Patrick Lebreton, Nathalie Bassire et Olivier Rivière. Ex aequo avec le maire de Saint-Joseph à l’issue du scrutin, le maire du Tampon l’avait emporté au bénéfice de l’âge.
A 80 ans, le maire du Tampon André Thien Ah Koon a été réélu à la tête de la CASUD le vendredi 10 juillet dernier. Nathalie Bassire, Patrick Lebreton et Olivier Rivière avait aussitôt saisi le tribunal administratif de La Réunion, le 15 juillet, pour contester le résultat de cette élection, qui s’était déroulée dans un climat tendu.

Mais leur recours n’a pas porté ses fruits. Le tribunal administratif de la Réunion a rendu hier sa décision et les magistrats ont conclu au rejet de la requête.

L'élection d'André Thien Ah Koon est donc confirmée, comme l’indique la communauté de communes dans un communiqué envoyé ce vendredi après-midi. "Le tribunal administratif a jugé l'ensemble des opérations électorales conformes à la loi", précise la CASUD.
 

L'élection des vice-présidents également validée


"Le tribunal administratif précise en outre qu'il n'y a eu aucune irrégularité, aucune manœuvre et aucune pression pour influencer les votes des conseillers communautaires", est-il rajouté.

La CASUD précise encore que le tribunal administratif a également rejeté les recours des opposants d’André Thien Ah Koon contre les élections de sept conseillers communautaires : Mimose Dijoux-Rivière, Evelyne Robert, Doris Técher, Véronique Fontaine et Jean-Pierre Thérincourt, Serge Sautron et Henri Fontaine.

Egalement contestées, les élections de Bachil Valy, Jacquet Hoarau et Albert Gastrin en tant que 1er, 2ème et 3ème vice-présidents de la CASUD ont elles aussi été confirmées par la juridiction administrative.