La campagne de vaccination contre la grippe prolongée jusqu’au 31 octobre à La Réunion

coronavirus
Coronavirus vaccin
©Pixabay
Alors qu’elle devait se terminer fin septembre, la campagne de vaccination contre la grippe a été allongée d’un mois à La Réunion. Le but : éviter de saturer les hôpitaux avec la grippe, alors que l’épidémie de coronavirus est toujours active.
 
"Mieux vaut prévenir que guérir" disait le dicton. L’ARS Réunion et l’Assurance maladie l’ont pris au mot puisqu’il est toujours possible de se faire vacciner contre la grippe, et ce jusqu’au 31 octobre. En général, la circulation du virus de la grippe est en hausse aux mois d’août et septembre à La Réunion, ce ne fut pas le cas cette année. Les autorités sanitaires appellent cependant à rester vigilant.
  

Une stratégie de prévention

L’ARS et l’Assurance maladie souhaitent notamment obtenir un niveau de couverture le plus étendu possible, surtout pour les personnes les plus vulnérables.
 

La Covid et la grippe peuvent avoir des symptômes au niveau pulmonaire assez proches. Ça permet, pour les patients qui sont protégés de la grippe, de faire un premier diagnostic.

Paul Dumas, pharmacien


Ainsi, ils espèrent éviter de gérer une épidémie de grippe en plus de celle du coronavirus. "Le maximum de personnes vaccinées contre la grippe, si elles n’attrappent pas la grippe, ce sera autant de personnes qui ne seront pas hospitalisées, détaille Paul Dumas. Donc on pourra garder les lits en réanimation pour la Covid."
  

La meilleure protection

Si le vaccin ne garantit pas une protection à 100% contre la grippe, il permet de diminuer sa sévérité et réduit le risque de transmission. De plus, contracter la grippe et le coronavirus en même temps peut être beaucoup plus dangereux qu’avoir une seule des deux maladies.
 
A La Réunion, la campagne avait été lancée le 10 juin dernier. Dans l’Hexagone, la campagne de vaccination contre la grippe doit commencer le 13 octobre.