La septaine passe à 10 jours pour les cas positifs de variants sud-africain et brésilien

coronavirus
coronavirus variant Covid test analyses
©IPR

Avec la propagation des variants du Covid, notamment du sud-africain et du brésilien, les autorités renforcent les mesures de lutte. La durée de la septaine passe donc de 7 à 10 jours pour ces 2 types de variants. Le Sud-africain est le plus présent à La Réunion.

Fermetures des trois plus grands centres commerciaux de l’île depuis hier, jeudi 11 février, couvre-feu à partir de 22h dans 4 communes dès ce vendredi 12 février au soir, le préfet de La Réunion a pris de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du Covid et de ses variants.

Mercredi, le ministère de la Santé annonçait le renforcement des mesures de lutte contre la propagation des variants.

51 cas de variants à La réunion, dont 43 cas de variant sud-africain

A La Réunion, les 3 types de variants du Covid sont présents. Les autorités recensent pour le moment 51 cas de variants : 43 sont des cas de variant sud-africain, 7 de variant britannique et 1 de variant brésilien. Le variant sud-africain est pour l’heure majoritaire dans l’île.

Avec le variant brésilien, le sud-africain est au cœur des préoccupations des autorités sanitaires. Mercredi dernier, le ministère des Solidarités et de la Santé annonçait le renforcement des mesures pour lutter contre la propagation de ces variants. Des directives ont été transmises aux professionnels de santé dès le dimanche soir par une note de la Direction Générale de la Santé.

Note de la DGS sur le renforcement des mesures de lutte contre la propagation des variants

 

La septaine passe de 7 à 10 jours pour les variants

Lorsqu’une personne est testée positive au Covid, elle se soit de respecter une septaine. Une période d’isolement de 7 jours initialement, qui vient d’être rallongée dans certains cas. Désormais, les personnes positives aux variants sud-africain et brésilien devront s’isoler durant 10 jours.

Au bout de ces 10 jours, un test de dépistage sera réalisé et l’isolement pourra être levé si le résultat est négatif, et en l’absence de fièvre depuis plus de 48 heures pour les patients symptomatiques. En revanche, si le test est positif, l’isolement sera prolongé de 7 jours après le résultat.

Afin d’identifier rapidement les porteurs de variants, les tests positifs au Covid doivent faire l’objet de tests de criblage dont les résultats devront être transmis dans les 36 heures.

Test dès le premier jour d’isolement pour les cas contacts de variants

Les personnes contacts à risque d’un porteur d’un variant sud-africain ou brésilien doivent réaliser un test PCR dès leur identification, et non au bout des 7 jours d’isolement uniquement. L’objectif est de déterminer rapidement si la personne est porteuse d’un de ces variants, son isolement sera alors rallongé.

En cas de test négatif, un isolement de 7 jours depuis le dernier contact à risque avec le porteur du variant devra tout de même être respecté. Un test PCR devra aussi être réalisé à l’issue de la septaine.

Quand un patient est porteur d’un variant, il est demandé à l’ensemble des contacts à risque identifiés de prévenir eux-mêmes les personnes avec qui elles ont été à leur tour en contact à risque. Ces dernières personnes doivent alors renforcer les mesures barrières et notamment le port du masque, télétravailler si possible, réduire leurs contacts sociaux durant 7 jours et faire un test dès les premiers symptômes.

Le suivi du respect de l’isolement renforcé

Les autorités indiquent également que les personnes contacts à risque et les personnes suspectées ou confirmées d’une contamination par un variant feront l’objet d’un suivi renforcé. Ainsi, des visites à domicile par des infirmiers seront systématiquement proposées, ainsi qu’une solution d’hébergement quand l’isolement n’est pas possible à domicile.