Lâcher de ballons automatique

océan indien
Le robotsonde de Météo France
Le robotsonde de Météo France à la station du Chaudron lance un ballon sonde automatiquement tous les jours à 15h00 ©Michelle Bertil
Météo France se modernise. Depuis le 18 avril, les ballons sondes sont lâchés de manière automatisée. Ces sortes de gros ballons de baudruche blancs auscultent les couchent de l'atmosphère au-dessus de nos têtes
Sur le toit du centre de météorologie du Chaudron, un container s'est fait une place. A l'intérieur se trouvent des bonbonnes de gaz à l'hélium et des ballons. Tous les jours à 15 heures, ils sont gonflés automatiquement à des fins scientifiques.
Pendue à un fil de 30 mètres, une radiosonde y est attachée. Elle va mesurer et transmettre en temps réel vers le centre de météo du Chaudron les différents paramètres comme l'humidité, la température et la pression. Dotée d'une balise GPS, la vitesse et la direction du vent sont aussi déduits. 
L'ascencion se fait durant 2h00 à 2h30 au rythme de 300 mètres par minute. Lorsque le ballon-sonde atteint son altitude maximale, soit 32 kilomètres d'altitude à la limite de la stratosphère, il éclate.
Le robotsonde de Météo France
Le robotsonde de Météo France à la station du Chaudron lance un ballon sonde automatiquement tous les jours à 15h00 ©Michelle Bertil

Si le ballon est en latex biodégradable, ce n'est pas le cas des composants de la sonde. Cette dernière retombe sur terre à plusieurs dizaine de kilomètres de son point de départ, freinée par un parachute. Si elle est retrouvée, il est possible de la renvoyer pour qu'elle soit récyclée.
Ce concentré de technologie pèse actuellement 150 g mais devrait à l’avenir ne peser que 30 grammes.

Lâché automatique de ballons sonde au Centre Météo France du Chaudron Un reportage de M. BERTIL et F. BOUCHOU ©reunion


Les Outre-mer en continu
Accéder au live