Les contrôles renforcés pour faire respecter le port du masque à La Réunion

coronavirus
Contrôle port du masque à Sainte-Marie
Contrôles renforcés pour le port du masque dans les transports publics. Ici à Sainte-Marie. ©Géraldine Blandin
A compter de ce lundi 14 septembre, les forces de l’ordre renforcent les contrôles pour faire respecter le port du masque. Les gendarmes ont contrôlé 400 personnes dans les bus, ce matin, entre Sainte-Marie et Sainte-Rose.
Près de 400 personnes ont été contrôlées ce lundi 14 septembre dans les bus entre Sainte-Marie et Sainte-Rose. L'une d’entre elles a été verbalisée. A compter de ce lundi 14 septembre, les forces de l’ordre renforcent les contrôles pour faire respecter le port du masque partout dans l’île. Ce matin, les gendarmes étaient mobilisés pour contrôler une quarantaine de bus du Nord à l'Est de l'île. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 
Port du masque : place à la répression !
 

135 euros d’amende

"Depuis le déconfinement, la gendarmerie mène des actions bienveillantes d’informations pour lutter contre la pandémie, mais nous nous rendons compte que le port du masque n’est pas accepté par une partie de la population, explique le capitaine Perchicot, commandant en second à la compagnie de Saint-Benoît. Depuis le passage en zone rouge, nous accentuons les contrôles sur le terrain avec des effectifs supplémentaires et notamment les réservistes".

Avec ses collègues, le commandant en second à la compagnie de Saint-Benoît, mènent des patrouilles de Saint-Denis à Sainte-Rose. Le masque est obligatoire dans les transports de bus. Les réfractaires risquent une amende de 135 euros.
 
contrôle port du masque à Sainte-Marie
Contrôles renforcés pour le port du masque dans les transports publics. Ici à Sainte-Marie. ©Géraldine Blandin
 

Des passagers rassurés

"C’est une bonne chose, la maladie court, il faut agir", estime Jean-Claude, passager dans le bus. "C’est pour le bien de tous les voyageurs", ajoute Gladys. "Beaucoup ne mettent pas le masque, ça me fait peur quand je les vois monter dans le bus sans masque, raconte Alain assis contre la vitre du bus. Il faut verbaliser vue le nombre de cas qui augmentent tous les jours".

Face à la dégradation de la situation sanitaire, et pour tenter de limiter la propagation du virus, les forces de l’ordre durcissent le ton partout dans l'île.
Après la pédagogie et la sensibilisation, l’heure est désormais aux sanctions avaient prévenu les autorités. La Réunion est en zone rouge, le coronavirus circule activement dans l’île, une centaine de nouveaux cas sont confirmés chaque jour et le nombre de clusters continuent d’augmenter.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live