Levée des motifs impérieux au 9 juin confirmée pour les personnes vaccinées entre La Réunion et l'Hexagone

coronavirus
aeroport depart embarquement
©IPR

Le gouvernement confirme ce vendredi la levée des motifs impérieux entre La Réunion, Mayotte et l’Hexagone pour les personnes vaccinées à partir du 9 juin. Pour les non-vaccinés, ils restent en vigueur dans les deux sens.

La confirmation était très attendue. Annoncée par le gouvernement le 19 mai dernier, la levée des motifs impérieux au 9 juin pour les motifs impérieux est longtemps restée incertaine du fait de la situation sanitaire dégradée à La Réunion.

Finalement, la question a été tranchée. Annoncée sur Franceinfo ce vendredi matin par Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer.

Uniquement pour les personnes vaccinées

Le dispositif des motifs impérieux évoluera bien au 9 juin entre La Réunion, Mayotte et l’Hexagone. Ils seront donc levés comme prévu uniquement pour les personnes vaccinées. Il faudra pour cela que leur schéma vaccinal soit complet, entendez l’injection de deux doses du vaccin Pfizer plus de 15 jours avant le départ ou d’une dose de Janssen plus de 4 semaines avant le départ.

Pas d’auto-isolement pour les vaccinés

Les voyageurs vaccinés seront également dispensés d’auto-isolement à leur arrivée. Ils n’auront donc pas besoin de s’isoler pendant 7 jours, comme cela était initialement prévu. Un test PCR négatif de moins de 72h avant le départ restera en revanche exigé pour embarquer.

A noter, la dérogation aux motifs impérieux accordée aux parents vaccinés s’appliquera également à leurs enfants mineurs accompagnants, précise la préfecture.

Les non-vaccinés doivent avoir un motif impérieux

Les voyageurs non-vaccinés devront continuer de justifier d’un motif impérieux pour être autorisés à voyager. L’obligation d’auto-isolement de 7 jours sera également maintenue, dans les deux sens.

 

Le reportage de Réunion La 1ère :

La levée des motifs impérieux au 9 juin confirmée pour les personnes vaccinées entre La Réunion et l'Hexagone