Lycée Memona Hintermann Afféjee : 60 cas positifs au Covid au total, cinq classes vont rester fermées

coronavirus
Lycée Nord
Lycée Nord ©Alexandra Pech
La plupart des élèves du lycée Mémona Hintermann Afféjee, à Saint-Denis, vont pouvoir reprendre normalement les cours ce lundi 28 septembre. Seules cinq classes vont rester fermées. Au total, 60 cas positifs au Covid-19 ont été identifiés, dont 37 suite à la campagne de dépistage menée vendredi.
Le rectorat de La Réunion annonce que suivant les préconisations de l’Agence régionale de santé après l'analyse des résultats de la campagne de dépistage menée le vendredi 25 septembre auprès de l’ensemble des élèves et personnels du lycée Mémona Hintermann Afféjee, la reprise des cours s’effectuera le lundi 28 septembre.

Sur les 933 tests réalisés, 37 ont donné un résultat positif au Covid-19, soit 4 % des cas analysés. Au total, depuis l’identification du premier cas en début de semaine dernière, 60 élèves ont été testés positifs au coronavirus. C’est le cas aussi d’un membre du personnel.
 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Covid-19 : foyer de contamination au lycée Mémona Hintermann


87 % de ces cas sont concentrés dans cinq classes de l’établissement. En conséquence, le rectorat indique que les 140 élèves des 5 classes seront maintenus à domicile, avec mise en place du dispositif de continuité pédagogique. Ces élèves sont considérés comme cas contacts de 52 élèves Covid positif.

Huit élèves positifs au coronavirus repérés dans sept autres classes du lycée ont également été contactés pour un maintien à domicile et pour réalisation de leur traçage, indique encore le rectorat. Leur nombre dans chacune des classes étant inférieur à trois, seuls ces élèves sont concernés par la septaine.
 

Pas de cause unique à cette contamination


Invité de Réunion La 1ère vendredi dernier, Gilles Frémenteau, le proviseur du lycée, avait expliqué que ce dépistage réalisé dans l'enceinte même du lycée était obligatoire pour l'ensemble des élèves et du personnel. Une opération rendue nécessaire par le nombre important identifié ces derniers jours dans l'établissement.

Interrogé à nouveau ce dimanche,  Gilles Frémenteau revient sur les résultats de ce dépistage : "37 cas, ce n’est pas beaucoup. Cela fait 4% de positivité sur l’ensemble de mon établissement. S’il y avait eu une majorité d’élèves identifiés Covid sur l’ensemble de mes classes, ça aurait été un peu plus inquiétant".

Pour le proviseur, la priorité, explique-t-il, est davantage de rassurer les parents, plutôt que de trouver la responsabilité de la contamination. "Même l’ARS en termes de tracing, n’arrive pas à trouver une cause unique à cette contamination. Il y a certainement plusieurs facteurs qui entrent en jeu et probablement à l’extérieur de l’établissement, mais que nous n’avons pas aujourd’hui".
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live