Maïdo : où en est-on une semaine après le début de l’incendie ?

incendies
Les pompiers restent mobilisés sur l’incendie du Maïdo
Les pompiers restent mobilisés sur l’incendie du Maïdo ©Angélique Le Bouter
Cela fait désormais une semaine que les pompiers sont mobilisés au Maïdo pour lutter contre l’incendie qui a démarré dans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 novembre. 160 pompiers sont toujours mobilisés, quelle est la situation aujourd’hui ?
 
Les effectifs s’attellent désormais à une mission de surveillance. Les pompiers traquent les points chauds pour éviter que le feu ne reparte en sous-sol. Les lisières devraient être sécurisées d’ici une dizaine de jours. Le commandant Gérard Maillot précise que les pompiers continuent leurs missions,  "qui consistent au noyage des lisières, l’extinction des points chauds et la surveillance du site."
 

Nous avons repéré en début de matinée une vingtaine de points chauds dont deux étaient situés dans la partie non-brûlée. Ils ont tous été traités aujourd’hui.

Commandant Maillot


Sur les 160 pompiers mobilisés, 80 proviennent des renforts venus de l’Hexagone et 80 du SDIS de La Réunion. "Le feu est fixé donc ça veut dire que ça superficie n’évolue plus", précise le commandant Maillot. Le dash, très sollicité lors des premiers jours de l’incendie n’a pas été utilisé ce samedi 14 novembre.

Nous sommes véritablement confrontés à un travail de fourmis. 

Commandant Maillot

 

Retour sur la semaine de lutte contre l’incendie

Le 7 novembre au lever du jour, le point de vue du Maïdo qui donne sur Mafate était toujours dans les flammes. Plusieurs départs de feu se sont produits ici la nuit précédente. En fin de journée, le rempart semble verrouillé. Les pompiers espéraient le circonscrire en trois à quatre jours. Ils craignaient une propagation des flammes en sous-sol, comme lors des incendies de 2010 et 2011.
 
Mafate se retrouve isolée. Des randonneurs sont contraints de rebrousser le chemin. Certaines antennes Orange sont endommagées, ce qui provoque une coupure d’internet. La connexion 4G+ ne sera rétablie que le 12 novembre.
 
Les conditions météorologiques et notamment le vent ont compliqué la tâche des pompiers. Le préfet souhaitait obtenir l’appui d’un second dash pour lutter contre les flammes, mais il n'a finalement pas obtenu gain de cause.
  

Des moyens humains et techniques en renfort

Le 10 novembre, Sébastien Lecornu qui avait annoncé son déplacement arrive au Maïdo. Il est venu avec du matériel, dont 37 tonnes de retardant pour le dash, et 80 sapeurs-pompiers de l’Hexagone pour prêter main forte aux soldats du feu locaux.
  

Si les choses vont bien, les sapeurs-pompiers seront encore mobilisés au moins 15 jours.

Sébastien Lecornu


Le feu est stabilisé depuis le 13 novembre sur le Maïdo. Mais depuis le ciel, c’est un désastre qui s’offre aux yeux : 175 hectares ont été brûlés.