Maurice : 124 tests positifs, les bus de nouveau en service, les WAP vaccinés

transports
WAP (Work Access Permit) exigé par les forces de l'ordre lors du second confinement mars 2021
A l'île Maurice, le WAP (Work Access Permit) est exigé par les forces de l'ordre pour déambulé pendant ce second confinement ©Indian Ocean News

L'île Maurice entame sa seconde semaine de confinement. Ce lundi 15 mars 2021, l'île soeur compte plus de 124 personnes testées positives. Les bus reprennent du service pour permettre aux employés de se rendre au travail. Cette journée leur est, d'ailleurs, réservée pour la vaccination. 

L'île Maurice est confinée depuis cinq jours. C'est pour la seconde fois, en moins d'un an, pour cause de Covid. Notre voisine, comme de nombreux pays dans le monde, n'a pas échappé à la seconde vague. Les services de santé tentent de comprendre d'où vient cette reprise de l'épidémie. Trois circonscriptions ont été fermées par les forces de l'ordre en fin de semaine dernière. Curepipe, Vacoas et Allée-Brillant comptabilisaient trois "cluster" et la majorité des 43 tests positifs, au moment de cette décision. 

Pendant le week-end, les services de Santé ont multiplié les tests et découvert que 81 personnes supplémentaires sont positives. Trois nouveaux "cluster" (foyers de contamination) ont été identifiés, écrit  L'Express de Maurice. Précisons également que tous patients testés positifs ne sont pas malades. Ils sont, pour l'essentiel, placés en "quatorzaine" avant d'être, à nouveau testés. En cas de résultat négatif, ils réintègrent leur foyer. Cette mesure permet de soigner rapidement les personnes qui présentent des symptômes.

Les "work access" vaccinés en priorité

 

Ce lundi 15 mars 2021, les vaccinations sont réservées aux employés "indispensables" (hôpitaux, force de l'ordre, prison, entretien des bureaux et des espaces publics, commerces essentiels). Les premiers de cordée, qui disposent d'un WAP (Work Access Permit), sont attendus dans les centres pour être immunisés prioritairement précise IonNews. Le ministre de la Santé, Steven Obeegadoo, a souligné qu'il était de la responsabilité des employeurs publics et privés d'organiser le transport de leurs salariés pour les aider à accéder aux lieux de vaccination. 

Cette mesure, exceptionnelle, est devenue indispensable pour permettre aux secteurs qui doivent être accessibles, malgré le confinement, de continuer à fonctionner. Le ministre demande à la population d'être compréhensive et de faire preuve de patience, précise Radio One.mu.

Les bus reprennent du service

 

Les transports en commun, si important pour les travailleurs qui ne disposent pas de moyens de locomotion, ont repris du service, à 6h ce matin. Le Mauricien explique que l'arrêt pendant 5 jours était indispensable pour permettre aux chauffeurs d'obtenir leur WAP (Work Access Permit). De plus, les sociétés qui gèrent les autocars ont été contraintes d'apporter quelques modifications pour se conformer aux exigences du protocole sanitaire. 

Ce protocole permet de relancer les lignes qui desservent les routes principales de 6h à 20h. Les bus se succéderont à intervalle régulier. Distance, masque et gel sont exigés dans chaque véhicule. 

Les taxis peuvent également opérer pendant le confinement. Ils doivent être munis du WAP, comme leurs clients.