Maurice : l'enquête sur l'emploi fictif de Simla Kistnen bientôt bouclée

politique
maurice manifestation opposition pour départ du gouvernement samedi 13 février 2021
Bruneau Laurette demande le départ du Premier ministre devant l'Hôtel du gouvernement. ©Yasine Mohabuth pour Réunion la 1ère

Ce vendredi, au plus tard, les inspecteurs rendront leurs conclusions concernant l'enquête sur le présumé emploi fictif de Simla Kistnen. L'ex-ministre du Commerce est directement visé. Il a été contraint de démissionner, la semaine dernière. Le gouvernement est désormais sous pression.

L'affaire Kistnen comprend deux volets. Le premier est criminel : au mois d'octobre 2020, le corps de Soopramanien Kistnen, 52 ans, est retrouvé mort dans un champ de cannes de Moka. L'enquête est en cours. Elle devrait durer encore plusieurs mois, voire des années...

Le second concerne la veuve de l'entrepreneur mauricien. Simla Kistnen a porté plainte, au mois de janvier 2021, pour emploi fictif contre Yogida Sawmynaden, alors ministre du Commerce de l'île Maurice. Après une valse hésitation, le mis en cause a finalement reconnu qu'il a employé la plaignante du mois de janvier au mois de juillet 2020. Une embauche surprenante ! Soopramanien Kistnen était en froid avec l'élu et son épouse ignorait qu'elle travaillait et était payée par le député de la 8ème circonscription.

Des affaires embarrassantes

 

Cette affaire est à l'origine des manifestations qui enflamment l'île sœur depuis de début de l'année 2021.

A Maurice, en 2020, les premiers rassemblements ont été provoqués par le l'accident du MV Wakashio, à l'origine d'une marée noire sans précédent. Cette tragédie environnementale a conduit au naufrage d'un remorqueur et à la mort de plusieurs marins de l'île Maurice.

C'est dans ce contexte de crise dû à la Covid, au confinement, l'effondrement de l'économie qu'éclate au début de l'année 2021, l'affaire Kistnen. Elle va fédérer les colères. La pression sur l'exécutif aboutit, la semaine dernière à la démission de Yogida Sawmynaden de son poste au sein du gouvernement. S'il reste député pour l'instant, des voix s'élèvent pour réclamer sa démission... Les conclusions des inspecteurs en charge du présumé emploi fictif, sont donc très attendues. Elles devaient être connues avant la fin de la semaine a révélé l'avocat de Simla Kistnen écrit L'Express de Maurice.