publicité

Menaces sur l'offre de sismothérapie à la Réunion

Le bras de fer entre la clinique "Les Flamboyants" et l'Agence Régionale de Santé-Océan Indien est loin d'être terminé. L'ARS a refusé à l'établissement portois une demande d'autorisation pour une meilleure prise en charge du coût des soins. 

  • E.A. avec Indranie Petiaye
  • Publié le
La sismothérapie qui consiste à créer une épilepsie artificielle pour soigner certaines pathologies comme la maladie de Parkinson risque de ne plus être accessible à la Réunion. La sismothérapie est une technique de neurostimulation particulièrement onéreuse. 

La clinique "Les Flamboyants" a déposé il y a 6 mois un recours auprès de la ministre de la Santé et des Solidarités pour obtenir un meilleur taux de remboursement des soins. Une centaine de patients sont traités chaque année à la clinique du Port. 

La plupart d'entre-eux souffrent de dépression sévère résistante aux médicaments, de schizophrénie et de pathologies aussi lourdes. 

(Re)voir le reportage d'Indranie Petiaye et Willy Thévenin:
 
Conflit ARS-Clinique Les Flamboyants

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play