publicité

Menaces sur l'offre de sismothérapie à la Réunion

Le bras de fer entre la clinique "Les Flamboyants" et l'Agence Régionale de Santé-Océan Indien est loin d'être terminé. L'ARS a refusé à l'établissement portois une demande d'autorisation pour une meilleure prise en charge du coût des soins. 

  • E.A. avec Indranie Petiaye
  • Publié le
La sismothérapie qui consiste à créer une épilepsie artificielle pour soigner certaines pathologies comme la maladie de Parkinson risque de ne plus être accessible à la Réunion. La sismothérapie est une technique de neurostimulation particulièrement onéreuse. 

La clinique "Les Flamboyants" a déposé il y a 6 mois un recours auprès de la ministre de la Santé et des Solidarités pour obtenir un meilleur taux de remboursement des soins. Une centaine de patients sont traités chaque année à la clinique du Port. 

La plupart d'entre-eux souffrent de dépression sévère résistante aux médicaments, de schizophrénie et de pathologies aussi lourdes. 

(Re)voir le reportage d'Indranie Petiaye et Willy Thévenin:
 
Conflit ARS-Clinique Les Flamboyants

Sur le même thème

  • santé

    Cancers de la peau : faites-vous dépister !

    C’est la semaine de prévention et de dépistage des cancers de la peau. L’occasion de rappeler l’importance d’un suivi dermatologique régulier. À La Réunion, le nombre de cas de cancers de la peau a été multiplié par 5 en dix ans.

     

  • santé

    Dengue : 1 217 cas confirmés entre le 29 avril et le 5 mai

    1 217 cas confirmés du 29 avril au 5 mai contre 1 322 la semaine précédente, les chiffres semblent légèrement diminuer. L'épidémie de dengue reste forte et concerne toujours l'ensemble de l'île. Si le Sud reste un foyer persistant, le nombre de contaminations dans l'Ouest et le Nord est en hausse.

  • santé

    Rougeole : deux médecins contaminés par le virus au CHU de Bellepierre

    C’est une information révélée par Imaz Press Réunion. Deux médecins du CHU de Bellepierre ont été contaminés par des patients porteurs de la rougeole. Les médecins pourraient-ils à leur tour avoir transmis le virus à d’autres malades ? Les autorités sanitaires sont aujourd’hui en alerte.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play