publicité

Nouvelle Route du Littoral : création d’un comité de pilotage avec le collectif contre la digue, la Région et l’Etat

Les membres du collectif "Contre la digue" de la Nouvelle Route du Littoral ont rencontré le président de la Région, Didier Robert, pour exprimer leurs inquiétudes sur le chantier, ce lundi. Un comité de pilotage est mis en place avec la Région et l’Etat.

Le collectif contre la digue de la Nouvelle Route du Littoral est reçu par Didier Robert. © Nadine Bachelot
© Nadine Bachelot Le collectif contre la digue de la Nouvelle Route du Littoral est reçu par Didier Robert.
  • LP / Nadine Bachelot
  • Publié le , mis à jour le
Ils attendaient ce rendez-vous depuis plusieurs mois. Les membres du collectif "contre la digue" de la Nouvelle Route du Littoral ont pu s'entretenir, ce lundi 18 février, avec le président de la Région, Didier Robert. Dix membres du collectif ont été reçus à l’hôtel de Région.

Regardez le reportage de Nadia Tayama et Daniel Fontaine :
Collectif contre la digue reçu à la Région
 

Contre l'exploitation des carrières

Ils ont pu exprimer leurs inquiétudes sur le chantier en cours, et surtout sur la protection de l'environnement. Ils réclament aussi une plus grande transparence sur cette portion qui doit être réalisée entre la Possession et la Grande Chaloupe. Les membres du collectif anti-digue ne sont pas contre la Nouvelle Route du Littoral, mais ils refusent la construction de la digue ainsi que l’exploitation des carrières de Bois-Blanc, des Lataniers et de Bellevue. "Nous voulons une NRL, mais pas à n’importe quel prix", précise le collectif qui souhaiterait une alternative à la construction de la digue.
 

Plus de temps et plus cher

De son côté, Didier Robert estime que "le chantier de la NRL est à 80 % d’exécution" et n’envisage pas d’autres alternatives que la digue pour le moment. Selon le président de Région, "il faut livrer le chantier dans les meilleures conditions et le plus rapidement possible", il ne voit "pas d’autres options possibles". Selon lui, "renoncer à la digue coûterait 250 millions d’euros supplémentaires à la Région et nécessiterait trois à quatre ans de travaux supplémentaires".
 

Un comité de pilotage

Chaque partie campe sur ses positions. Face à cette situation, Didier Robert a alors proposé la mise en place d’un comité de pilotage entre le collectif anti-digue, la Région et l’Etat. Une réunion préparatoire avant la création du comité aura lieu lundi à 10 heures. Une réunion qualifiée de "déterminante" par le collectif contre la digue.

La Nouvelle Route du Littoral doit être livrée en 2022.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play