publicité

Le dernier acte du procès d'Oscar Pictorius s'ouvre ce lundi en Afrique du Sud

Défense et accusation vont négocier les peines avant une décision de la juge en charge du procès. Reconnu coupable d'homicide involontaire, le 12 septembre 2014, le champion paralympique sera définitivement fixé sur son sort...

Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius arrive au tribunal de Pretoria (Afrique du Sud), le 11 septembre 2014, pour la lecture du verdict dans son procès pour le meurtre de sa petite amie en 2013, (SIPHIWE SIBEKO / REUTERS)
Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius arrive au tribunal de Pretoria (Afrique du Sud), le 11 septembre 2014, pour la lecture du verdict dans son procès pour le meurtre de sa petite amie en 2013, (SIPHIWE SIBEKO / REUTERS)
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
A la mi-septembre, Oscar Pictorius avait été reconnu coupable de violences ayant entraîné la mort de sa compagne. Amende ou prison ? La défense et l'accusation vont maintenant négocier la sentence en présentant leurs éléments afin de convaincre la juge Thokozile Mazipa qui avait donc écarté la thèse du meurtre. Ce verdict avait alors divisé l'opinion sud-africaine.
arrivée Pistorius
##fr3r_https_disabled##

Pour le moment, le champion paralympique sud-africain aura passé 8 jours en détention au commissariat de Prétoria après le drame qui a coûté la vie à sa petite amie, la jeune mannequin Reeva Steenkamp, le 14 février 2013. 

Le code pénal en Afrique du sud ne prévoit pas de peine automatique pour les homicides involontaires. Oscar Pictorius peut donc, à l'issue ce nouveau rendez-vous avec la juge Mazipa, être incarcéré, être condamné à de la prison avec sursis ou à une peine aménagée, comme des arrêts domiciliaires, ou encore à une simple amende...
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play