publicité

Maurice : la communauté musulmane choquée par les propos du ministre du tourisme

Anil Gayan, ministre du tourisme, s'est rendu au centre d'investigation de Maurice, suite aux plaintes de nombreux musulmans pour incitation à la haine raciale. Il a été entendu pour son discours polémique de 2016, sur les coutumes pakistanaises qui serait toujours en vigueur dans l'île sœur. 

© Indian Ocean Network News
© Indian Ocean Network News
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Le ministre du tourisme de l'île Maurice, poste hautement stratégique sur l'île soeur, survivra-t-il à la polémique médiatico-judiciaire qui a éclos ce vendredi 24 mai 2019. Ce lundi 27 mai 2019, Anil Gayan a été contraint de se présenter au centre d'investigation du pays pour répondre aux enquêteurs suite aux plaintes de plusieurs personnes pour incitation à la haine raciale écrit lexpress.mu
Au centre de cette affaire, des propos qu'il a tenu en 2016 au sujet des traditions musulmanes pakistanaises. Un discours diffusé via YouTube et largement partagé sur Facebook.
 

Il encourt une peine de 10 ans de prison


Il parle de crime d'honneur autorisé pour les familles quand une fillette mineure refuse de se marier. Il laisserait entendre, selon les plaignants, que cette pratique serait toujours dans les mœurs des indo-pakistanais Mauriciens. La vidéo étant toujours en libre circulation, le mis en cause a beau crier au complot politique, les dégâts sont irréversibles. Les plaintes s'accumulent et si le juge décide d'engager des poursuites, il encourt une peine de 10 ans de prison. Il semble improbable, en l'état, qu'Anil Gayan conserve encore longtemps sa fonction. ​​​​​​

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play