publicité

Madagascar : le président de la banque mondiale confirme le versement de 392 millions de dollars

L'aide aux familles, à l'éducation et sécuriser les titres fonciers des personnes dépourvues de documents officiels sont les objectifs de la Banque mondiale. David Malpass, le président en visite à Madagascar a confirmé le versement de 392 millions de dollars pour financer ces projets. 

Le Président Andry Rajoelina accueille David Malpass, président de la Banque mondiale © Capture Facebook Présidence de Madagascar
© Capture Facebook Présidence de Madagascar Le Président Andry Rajoelina accueille David Malpass, président de la Banque mondiale
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
La venue de David Malpass, président de la Banque mondiale, est essentielle pour l'économie de Madagascar. Le banquier, qui était de passage sur la Grande île en fin de semaine dernière, a confirmé le versement de 392 millions de dollars pour aider les familles, l'éducation et permettre aux communes d'éditer des titres fonciers qui permettront à près de 2 millions de Malgaches d'être officiellement propriétaire de leur maison et de leur terrain. Une enveloppe de 52 millions de dollars est dédiée à cette vaste opération qui concerne 500 communes écrit madagascar-tribune.com.
 

200 millions de dollars pour lutter contre la faim

© World Bank
© World Bank

Le principal projet de la Banque mondiale reste l'aide aux familles et la lutte contre la faim. 200 millions de dollars seront versés sur les dix prochaines années par la Banque mondiale pour : "Le projet Nutrition et Santé, étant à la base de l'amélioration le bien-être du peuple malgache", a souligné le Président Andry Rajoelina lors d'une conférence de presse en présence de David Malpass.
Le président de la Banque mondiale est également allé à la rencontre de la population de Soavina. Pendant plusieurs heures, il a pu voir des réalisations concrètes financées par les aides. Un collège agricole va d'ailleurs être construit dans ce district afin de former les jeunes de la région aux nouvelles technologies.
 

Aider l'agriculture et l'élevage à exporter 

© Wikipédia
© Wikipédia

L'autonomie alimentaire en favorisant la croissance agricole vise également à développer l'élevage. L'Etat souhaite étendre les surfaces cultivables afin d'intégrer les agriculteurs au projet Agrobusiness qui permettra d'ouvrir la production de l'île rouge vers les marchés nationaux et internationaux. Cette transformation est liée à l'octroi de titres fonciers, mais également à l'amélioration des voies de circulation.
La Banque mondiale s'engage à financer la reconstruction de la RN 44 entre Moramanga et Ambatondrazaka.
© Capture d'écran Google Maps
© Capture d'écran Google Maps

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play