publicité

Retour de mission pour le patrouilleur austral des affaires maritimes OSIRIS

Le patrouilleur Osiris revient de mission ce mardi après 20 jours dans le canal du Mozambique. 

© TAAF
© TAAF
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
L’OSIRIS accoste, ce Mardi 19 mai 2015, au Port des Galets après une mission régionale de surveillance des pêches qui aura duré 20 jours et qui l’a conduit à patrouiller dans la partie orientale du canal du Mozambique.

Cette mission a permis aux huit inspecteurs des pêches de s’assurer de l’absence de pratiques illégales dans le nord du canal du Mozambique en maintenant une présence dissuasive.

Le patrouilleur a parcouru plus de 3 400 milles marins dans les zones économiques exclusives (ZEE) de Madagascar, des Comores, des Seychelles ainsi que les ZEE françaises des Îles Éparses et de La Réunion. Les conditions météorologiques rencontrées dans la zone ont rendu difficiles les opérations de contrôle. L’équipe de contrôle était composée d’inspecteurs confirmés des États membres de la commission de l’océan Indien (COI). Elle était renforcée, au titre de la coopération avec le programme Smartfish, par deux inspecteurs du Kenya et de la Tanzanie, afin de promouvoir la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et une meilleure gestion des ressources halieutiques.

Cette mission est la dernière des trois missions régionales financées par le programme Initiative nouvelle de surveillance des pêches sud océan Indien (INSP-SOI), qui succède au plan régional de surveillance des pêches (PRSP) de la COI. Ce projet de coopération régionale pour la surveillance des pêches dans le Sud Ouest de l’océan Indien est porté par le CROSS Réunion (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage), placé sous l’autorité organique de la direction de la mer sud océan Indien. Sa maîtrise d’ouvrage est assurée par l’administration des Terres australes et antarctiques françaises. Il convient de préciser que ce programme est financé en partie par le FEDER (Programme opérationnel de coopération territoriale) à hauteur de 372 000 €.

Le bilan des 3 missions régionales de surveillance des pêches menées dans le cadre du programme INSP-SOI à l’aide du patrouilleur austral des affaires maritimes OSIRIS est le suivant :

  • plus de 10 000 milles marins parcourus dans le canal du Mozambique et le bassin des Mascareignes ;
  • 26 inspections réalisées en mer, 7 navires interrogés par VHF et 28 infractions relevées ;
  • 1 navire de pêche a été dérouté et remis aux autorités malgaches pour répondre d’activité de pêche illicite. L’ensemble de son matériel de pêche et de ses captures a également été saisi ;
  • 22 inspecteurs, de 7 nationalités différentes ont coopéré au cours de ces 60 jours de mission et ont pu confronter leurs procédures et leur méthodologie d’inspection.
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play