publicité

Intoxication : l'école maternelle du Plate-Saint-Leu fermée jusqu'à lundi

L'école maternelle du Plate-Saint-Leu a renvoyé les enfants chez eux ce jeudi 15 novembre, en raison des odeurs de produits toxiques dégagés lors de travaux d'étanchéité. Elèves et enseignants ont ressenti des vertiges, le Samu était sur place.

© Capture d'écran YouTube
© Capture d'écran YouTube
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
La mairie de Saint-Leu admet, implicitement qu'il y a eu un souci lord des travaux d'étanchéité sur le toit de l'école du Plate. Sur sa page Facebook, elle vient d'annoncer : "École maternelle du Plate : les conditions sont réunies pour accueillir les enfants en toute sécurité".
Mais nouvel épisode ce jeudi matin lors de l'accueil des élèves. Une enseignante est rentrée immédiatement chez elle après s'être sentie mal, des élèves et une autre enseignante ont signalé également leur état. Le Samu et les mdecins urgentistes se sont rendus sur les lieux. 
 

Pas d'école ce jeudi matin


Mardi 13 novembre 2018, alors que les enfants sont en cours, des ouvriers sont sur le toit pour étanchéifier. Une scène qui aurait pu être banale, si des "marmayes" n'avaient pas été victimes de nausées en respirant le produit chimique utilisé pour ces travaux. 
Alertés, les services municipaux avaient immédiatement stoppé le chantier, dès mardi. 

Les ouvriers ont travaillé en l'absence des élèves, ce mercredi 14 novembre. 
Après inspection d'une commission composée de : "services de la Vie éducative et des services techniques de la commune et de l’inspection de l’Éducation Nationale, accompagnée des membres du comité des parents d’élèves du Plate", il a été constaté qu'il n'y avait plus le moindre risque.
 

Rien de grave selon le maire Bruno Dolmen, mais évacuation tout de même


Ce jeudi matin, les élèves et les enseignants sont de nouveaux incommodés par ces odeurs de produits toxiques et se sentent mal.
Deux enseignantes décident de ne pas faire cours. Le SAMU avec les médecins urgentistes se rendent sur les lieux et prennent en charge enfants et adultes souffrants de nausées et de vertiges.

Pour apaiser les esprits, Bruno Dolmen le maire de Saint-Leu, a pris la décision de ne pas rouvrir les portes de l'établissement ce jeudi et vendredi, pour éviter tout risque sanitaire.
Aucun enfant n'a été hospitalisé, selon la mairie de Saint-Leu, il n'y avait rien de grave.
Les cours reprendront lundi matin.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play