Coronavirus : les containers affluent au Port Est, les importateurs sont appelés à les récupérer

transports le port
Conteneurs
©Imaz Press
Pas de risque de pénurie à La Réunion, des milliers de containers continuent d’arriver au Grand Port Maritime. La direction invite d’ailleurs les importateurs à les récupérer pour éviter l’engorgement, du fait du regain d’activité d’avril.
La farine ou encore les œufs font partie des rares produits que vous avez encore parfois du mal à dénicher dans les supermarchés. Mais pour le reste, les rayons sont bien remplis et régulièrement réapprovisionnés.

On est bien loin, effectivement, de la pénurie que certains craignaient à l’annonce du confinement, car les porte-containers continuent d'affluer au Port-Est de La Réunion. A peine un navire déchargé qu’un autre prend sa place sur le quai.

 

4 000 à 5 000 containers pleins au Port Est


Depuis une dizaine de jours, ce manège se répète de manière soutenue. Ainsi, 3 500 containers ont été débarqués la semaine dernière et 2 700 autres sont attendus d’ici dimanche. Cela va continuer sur le même rythme au moins jusqu’à fin avril, selon la direction du Grand Port Maritime, qui dit désormais craindre un engorgement.
 
Cette augmentation du trafic est due dans un premier temps à l’arrivée, en provenance de Maurice ou d’autres ports de la zone, de marchandises jusque-là retenues en raison de la crise sanitaire mondiale. Les autres débarquements sont liés aux nombreuses commandes passées ces derniers mois par les importateurs.

Il y a ainsi actuellement entre 4 000 et 5 000 containers pleins au Port-Est, sur une capacité de stockage totale comprise entre  6 000 et 6 500 unités. La situation n’est donc pas encore critique, mais les autorités portuaires craignent un engorgement d’ici 2 semaines.

 

Un risque d’engorgement du Port Est ?


Si les containers contenant des produits alimentaires ou des médicaments continuent à sortir normalement de la zone de stockage, ce sont les autres types de marchandises qui commencent à poser problème.

Les importateurs prennent effectivement plus de temps à venir récupérer leurs livraisons de meubles ou de matériel Hi-Fi par exemple, car ils n’ont eux mêmes plus de place dans leurs propres entrepôts. Le Grand Port Maritime se dit prêt à débloquer des zones de stockage supplémentaires en cas de besoin.

Il disposerait ainsi de 15 000 à 23 000 m² répartis entre le Port-Est et le Port-Ouest, permettant ainsi d’accueillir entre 3 500 et 4 000 containers.

 

Les importateurs appelés à récupérer leurs marchandises


La direction du Grand Port Maritime estime que les flux d’entrées de marchandises devraient commencer à baisser au cours du mois de mai. D’ici là, elle appelle les importateurs à venir récupérer leurs containers.

Elle a par ailleurs décidé de baisser leurs frais de location afin de ne pas les pénaliser dans ce contexte de crise généralisée.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live