Le Port : 12 mois de prison pour avoir menacé de mort des policiers

justice le port
Le tribunal de Champ-Fleuri.
Le tribunal de Champ-Fleuri. ©Imaz Press

Le jeune homme de 21 ans qui avait menacé de mort des policiers et leur famille sur les réseaux sociaux suite au "Défilé du 31" au Port a été condamné à 12 mois d’emprisonnement, auxquels s’ajoute 4 mois de sursis.

Il avait été interpellé par le Raid et les policiers du Port au matin du vendredi 8  janvier. Le jeune homme de 21 ans s’étaient indigné sur les réseaux sociaux de l’interpellation d’un de ses amis suite au "défilé du 31" décembre au Port.

Pour avoir proféré des menaces de morts à l’encontre de policiers et de leur famille sur les réseaux sociaux, le Portois écope d’une peine de 12 mois d’emprisonnement et de la révocation de 4 mois de sursis. La peine totale prononcée à son encontre est donc de 16 mois d’emprisonnement.

18 mois d’emprisonnement avaient été requis contre le Portois. Il encourait une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Le syndicat SGP-FO Police avait appelé à la fermeté dès le lendemain, "quiconque s’attaque à un policier sera systématiquement sanctionné" déclarait Gilles Clain, son secrétaire départemental.

 

Le Portois est déjà bien connu des services de police et de la justice. A 21 ans, son casier judiciaire compte 7 condamnations. La première remonte à 2015, il avait alors 15 ans. Le jeune homme portait un bracelet électronique jusqu'à octobre dernier. A la barre, il a dit regretter ce qu'il a fait, expliquant avoir "juste" voulu faire peur.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live