La Réunion – Paris : un couple raconte l’angoisse de 11h de vol à 446 passagers et sans distanciation

coronavirus
Le 23 avril dernier, Françoise et Joël A. ont passé 11 heures à bord d’un avion d’Air France quasiment plein.
Le 23 avril dernier, Françoise et Joël A. ont passé 11 heures à bord d’un avion d’Air France quasiment plein. ©Françoise A
Le 23 avril dernier, un couple a pris un vol Air France entre La Réunion et Paris. Après une escale à Madagascar, ils sont passés de 138 à 446 passagers, sans distanciation sociale. Ce couple raconte ses 11 heures d’angoisse à France 3 Nouvelle-Aquitaine.
Un avion rempli, aucune distanciation sociale, un seul masque pendant 11 heures : un couple de retraités des Deux-Sèvres raconte à nos confrères de France 3 Nouvelle-Aquitaine, les conditions dans lesquelles ils sont rentrés de La Réunion en métropole le 23 avril dernier.

Ce couple était en vacances chez ses enfants à La Réunion lorsque la crise du coronavirus a commencé. Confinés dans l’île plusieurs semaines, Françoise et Joël ont finalement réussi à obtenir des billets pour Paris sur le vol Air France AF 0671, le jeudi 23 avril dernier.
 

De 138 à 446 passagers

Françoise raconte à nos confères de France 3 qu’au moment de l'enregistrement à l'aéroport de Gillot à La Réunion, elle s’est inquiétée du nombre de passagers dans l’avion. L’hôtesse l’a rassuré en lui disant qu’ils seraient 138 voyageurs. Françoise et son mari "souffrent d’hypertension, et de problèmes cardiaques".

Mais en salle d’embarquement, un message les "informe que les mesures de sécurité avec une distance d'un mètre, ne pourront finalement pas être tenues, car le vol fait escale à Madagascar pour récupérer des ressortissants français". L'avion va finalement se remplir pour atteindre 446 passagers.

Regardez la vidéo réalisée par le couple dans l'avion : 
Tous les sièges sont occupés, aucune distance de sécurité n’est respectée. Françoise et Joël sont arrivés à l'aéroport avec leur propre masque, ils vont le garder pendant 11 heures. La compagnie aérienne en distribue qu'aux personnes qui n'en ont pas. 
 

Un rapatriement à la demande du ministère

Alors pourquoi cette escale à Madagascar ? Selon les informations de nos confrères de France 3, "Air France confirme qu'il s'agit d'un rapatriement demandé par le Ministère des Affaires étrangères, greffé sur un vol commercial". Jusqu'au 12 mai, Air Madagascar a suspendu toutes ses lignes vers la France.
 

Des vols Air France remplis à 30 ou 40 %

Ce couple aura passé 11 heures de vol dans l’angoisse. Leur quatorzaine se termine la semaine prochaine. En attendant, il garde toujours la peur d'être porteur du Covid-19.

De son côté, Air France assure que ses vols "sont actuellement remplis à seulement 30 ou 40 %, mais ponctuellement il peut y avoir plus de monde". Depuis le 14 mars, en collaboration avec le Ministère des Affaires étrangères, Air France explique avoir rapatrié 270 000 passagers dont 150 000 Français en provenance de 82 pays différents, à bord de 1800 vols.