Richard Nirlo, le maire de Sainte-Marie placé en garde à vue

justice
Richard Nirlo Sainte-Marie
©reunion.1
Le maire de la commune de Sainte-Marie, Richard Nirlo a été placé en garde à vue par les gendarmes de la brigade de Ste-Anne. Deux cadres et un employé de la mairie sont également entendus. 
 
Le maire de Sainte-Marie est entendu depuis ce matin, sur des dossiers présumés de détournements de fonds et de corruption. On lui repproche d'avoir favorisé ou d'avoir fermé les yeux sur l'attribution de primes à divers agents de la maire. Des primes jugées excessives notamment par un rapport de la chambre régionale de la Cour des comptes. 
Richard Nirlo, le maire de Sainte-Marie placé en garde à vue
Arrivée d'Eric Tufféry, procureur de la République à la brigade de Sainte-Anne ©Jean-Régis Ramsamy

Aux environs de 17h, Eric Tuffery, le Procureur de la République arrive à la brigade de gendarmerie de Sainte-Anne où sont placés en garde à vue Richard Nirlo et 3 employés de la mairie de Sainte-Marie. Il s'est entretenu avec les différents protagonistes de cette affaire. Il devra déterminer si les déclarations de Richard Nirlot coïncide avec ses propos qu'il avait tenu lors des perquisitions de décembre 2018, à la mairie de Sainte-Marie. 
Alors, le maire de Sainte-Marie passera-t-il la nuit à la brigade de Sainte-Anne ? 
 

6 Décembre 2018: perquisitions à la mairie de Sainte-Marie.


Le rapport au vitriol de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la commune pointait du doigt notamment un système clientéliste avec les cadres et agents communaux sous l'ère Jean-Louis Lagourgue. 
Les conclusions de ce même rapport avaient donné lieu, en décembre 2018, à la perquisition de plusieurs services de  la mairie de Sainte-Marie sous la direction du procureur de la République. Les gendarmes avaient perquisitionné les services des marchés publics, des ressources humaines et le bureau de l'urbanisme de la municipalité. Des plaintes pour déclassements frauduleux de terrains avaient également mené le Procureur à ouvrir une enquête. 
Les recherches portaient sur une attribution de terrain de la ZAC Beauséjour à CBO Territoria. D'autres déclassements pourraient également être concernés. 


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live