Risque d'éboulement à Roche Plate suite à l'incendie du Maïdo : les habitants sous la menace d'une évacuation

incendies
L'incendie au Maïdo, samedi 7 novembre.
L'incendie au Maïdo, samedi 7 novembre. ©Imaz Press
L’incendie du Maïdo a fragilisé les parois du rempart qui surplombent l’ilet de Roche Plate. Le risque d'éboulement est important, d'où la décision de fermer l'école. Mais les autorités envisagent également d'évacuer la centaine d'habitants.
L’incendie du Maïdo a eu des conséquences importantes sur les parois du rempart qui surplombent l’ilet de Roche Plate. Les analyses du BRGM, le Bureau de recherches géologiques et minières, ont permis de constater des risques d’éboulement significatifs.

Des écailles rocheuses menacent en effet une partie de l’ilet et plus particulièrement l’école. Les instruments de mesure installés par le BRGM ont permis de constater que, dans la période du 24 au 26 novembre, l’écaille rocheuse a sensiblement bougé.
 

Une réunion de crise cet après-midi


Dans ces conditions, la mairie de Saint-Paul a pris la décision de fermer l’école. La maire de Saint-Paul Huguette Bello et le sous-préfet de Saint-Paul Olivier Tainturier se rendront à Roche Plate, demain vendredi, afin de faire le point avec les habitants.

Mais les autorités envisagent également l'évacuation des 97 habitants de cet ilet du cirque de Mafate. Une réunion de crise a eu lieu cet après-midi à la sous-préfeture de Saint-Paul. Une réunion rassemblant le sous-préfet, la maire Huguette Bello, la gendarmerie mais également le Parc national.

Une analyse complémentaire du BRGM devrait être communiquée demain vendredi. Si le risque de péril imminent était confirmé, l'évacuation de l'ensemble de l'ilet pourrait être confirmé.

Regarder le reportage de Réunion La 1ère :
 
Mafate : fermeture de l'école de Roche Plate
Les Outre-mer en continu
Accéder au live