Run Odyssea : pas de vague rose dans la forêt de l’Etang Salé, mais des courses connectées

sport
Il n'y aura pas de courses Odysséa en présentiel cette année à cause de la crise sanitaire.
Il n'y aura pas de courses Odysséa en présentiel cette année à cause de la crise sanitaire. ©Imaz Press
Dans un communiqué, Odysséa annonce, ce lundi 14 septembre, l’annulation de ses courses en présentiel en raison de la crise sanitaire. Les courses se feront uniquement de manière connectées.
La fameuse vague rose ne déferlera pas dans la forêt de l’Etang-Salé cette année. Dans un communiqué, Odysséa annonce ce lundi 14 septembre, que les courses en présentiels sont annulées, en raison de la crise sanitaire.

"Face à la situation sanitaire, l’organisation de l’évènement sportif et solidaire des personnes malades du cancer du sein va être réadaptée", explique l’équipe organisatrice de Run Odysséa.
  

Des courses connectées

Les courses étaient prévues le samedi 3 octobre prochain. Elles se feront finalement de manière connectée. L’équipe d’Odysséa détaillera dans les jours qui viennent le déroulement de ces courses. Elle devrait proposer aux participants d’effectuer la course qu’ils veulent et de se prendre en photo avec leur dossard qu’ils auront récupérer au préalable en s’inscrivant en ligne.
 

Poursuivre la sensibilisation et la collecte de dons

En juillet dernier, Nathalie Bourcier, la présidente d’Odyssea Réunion, avait pourtant annoncé le maintien de cette 13ème édition qui attire chaque année près de 20 000 personnes. Mais depuis, La Réunion est en zone rouge avec une circulation active du coronavirus ces dernières semaines.

Run Odysséa va donc mettre en place une alternative pour atteindre ses objectifs "tout en assurant la sécurité sanitaire de ses participants". Chaque année Run Odyssea organise des courses et randonnées pour sensibiliser à la prévention du cancer du sein notamment durant le mois d’Octobre Rose. Sur cette période, la collecte des dons permet de soutenir chaque année plus de 300 personnes malades du cancer du sein à La Réunion.

A La Réunion, tous les ans près de 400 femmes sont victimes de cette maladie. 47% des femmes entre 50 et 74 ans se font dépister. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live